Le #B.A.-BA #5 : le gommage enzymatique & les lotions peeling


Il est conseillé d’exfolier régulièrement sa peau pour la débarrasser des cellules mortes. Une fois par semaine pour les peaux normales à sèches, voire de façon bi-hebdomadaire pour les épidermes mixtes à gras. Toutefois, le gommage mécanique peut se révéler trop abrasif pour la peau, d’autant s’il est pratiqué trop souvent, ou de façon trop abrupte. Généralement formulé à base de grains de sucre, noyaux de fruits ou de billes de jojoba (les micro-billes de plastique sont désormais interdites car néfastes pour l’environnement), l’exfoliation dite classique se révèle parfois être un cauchemar pour la peau. Si cette dernière se sent agressée, elle réagit en conséquence en produisant plus de sébum pour se défendre, et réparer ces cellules décapées. Ce qui induit de nouveaux pores obstrués, et parfois l’arrivée de nouveaux boutons ; que l’on tentera de faire disparaître avec une nouvelle exfoliation. C’est clairement le serpent qui se mord la queue. Cependant, ne pas pratiquer de gommage n’est pas non plus une solution. D’où le fait de se tourner vers l’alternative du peeling enzymatique.

LE PEELING ENZYMATIQUE : KÉSACO ?

Le peeling enzymatique est une exfoliation dite chimique, qui opère à l’aide d’acides de fruits (AHA), qui vont aider à dissoudre les cellules mortes, mais aussi à unifier, uniformiser le teint et le rendre plus lumineux.
Initialement, le peeling est un acte médical effectué par un dermatologue, qui utilise de hautes doses d’AHA (Alpha Hydroxy Acids). Très concentré et relativement agressif (de fait, il doit impérativement être pratiqué à la fin de l’automne, ou, au mieux, en hiver), le peeling médical régénère totalement la peau, en faisant disparaître les cellules mortes agglutinées afin de laisser de la place aux nouvelles. On est un peu sur le principe des chaussettes Babyfoot : quelques jours après le processus, la peau part en lambeaux (d’où l’idée de peeling).
Si le peeling médical ne peut être pratiqué que par un médecin, vous pouvez toutefois opter pour ce même type d’exfoliation, à la maison, par le biais des lotions peeling. Beaucoup moins concentrées (on tourne autour de 5%), elles ont le mérite d’exfolier la peau progressivement et en douceur, de façon quotidienne. Alors certes, cela met un peu plus de temps que si l’on avait recours à un peeling médical, mais le résultat est le même.

QUELS ACIDES SONT UTILISÉS ?

S’il existe beaucoup d’acides de fruits (AHA), il y en a principalement trois qui sont top pour le renouvellement cellulaire, et que l’on retrouve dans la majorité des lotions : l’acide citrique, l’acide glycolique et l’acide lactique. Ces derniers, solubles dans l’eau et adaptés aux peaux sensibles, sèches & matures, permettent outre l’exfoliation en douceur de la peau, de réduire les taches, stimuler la production de collagène, diminuer l’aspect des ridules et pour certains, hydrater la peau.

  • Acide citrique : composant naturel du citron, il resserre les pores dilatés, favorise l’élimination des cellules mortes et stimule la formation de nouvelles. Il permet d’affiner le grain de peau et de le rendre plus lumineux.
  • Acide glycolique : obtenu à partir de l’effet de canne à sucre, de betterave ou de raisin. Doté d’une grande aptitude à pénétrer la peau, il permet de faire peau neuve, de donner un nouvel éclat au teint et de lisser les imperfections de surface et de pigmentation.
  • Acide Lactique : dérivé du lait, il permet une bonne hydratation de la peau, ainsi qu’une action dissolvante sur les cellules mortes. Il a aussi la fonction de détruire les bactéries responsables de l’acné, et il aide au bon fonctionnement de la barrière hydrolipidique.

Il existe également les BHA (Beta Hydroxy Acids), solubles dans l’huile, qui ont une action plus efficace sur les peaux mixtes à grasses, parmi lesquels l’acide salicylique. Ils ont en plus des bénéfices anti-inflammatoires & antibactériens, qui permettent notamment d’assainir l’épiderme.

  • Acide salicylique : provient des extraits de saule, il pénètre plus efficacement les pores obstrués que les trois autres acides, et les débarrasse du sébum et des cellules mortes.

POURQUOI UTILISER UNE LOTION PEELING ?

En vieillissant, le renouvellement cellulaire est plus lent. De fait, les cellules mortes mettent plus de temps à partir, et faire de la place aux nouvelles. C’est notamment pour cette raison que l’on garde plus longtemps plus bronzé lorsque l’on vieillit. Ainsi, la peau est recouverte d’une couche de cellules mortes, qui lui donnent cet aspect terne, peu lumineux, avec des pores visibles. La solution, c’est donc ces lotions exfoliantes, qui s’appliquent quotidiennement et aident au dégagement des cellules mortes. Plutôt que de pratiquer une fois par semaine un gommage à grains agressif, qui va – en plus d’ôter les cellules mortes – abîmer les nouvelles, on pratique plutôt une micro-exfoliation quotidienne, qui ôte petit à petit la couche superficielle de la peau.

Plus doux qu’un véritable peeling, il permet toutefois de parvenir au même résultat. Et, il est beaucoup plus adapté aux peaux sensibles et réactives que le premier. À noter par ailleurs, que les AHA & BHA sont photosensibles. Ils sont donc de préférence à appliquer le soir, et il s’agit également de ne pas faire l’impasse sur le SPF le lendemain (surtout si l’on vit au soleil). Aussi, l’avantage de cette lotion peeling, c’est qu’elle aide au perfectionnement du nettoyage post-démaquillage (cf. le double démaquillage). Ainsi, plus besoin de votre tonique habituel du soir, une lotion peeling fait parfaitement l’affaire, outre le fait qu’elle évite d’ajouter une étape au rituel soins du soir. Et, elle permet une meilleure pénétration des actifs des soins, puisque la couche cornée est moins épaisse donc ne forme plus de barrière entre la peau et ces derniers.

LE PROCESS

L’idée, c’est d‘être régulière dans l’application de cette lotion. Personnellement, j’en applique deux gouttes chaque soir sur une moitié de coton, et le passe sur l’ensemble de mon visage, en évitant le contour des yeux. Au début, cela picote un peu mais la peau finit par s’y faire et ça ne pique plus du tout.

Si vous avez une peau réactive, mieux vaut jouer la carte de la prudence et commencer à appliquer la lotion un soir sur deux, histoire de voir si d’éventuels effets indésirables font leur apparition. Si rien ne se produit, une utilisation quotidienne peut-être envisagée, si vous avez la peau mixte à grasse. Pour les peaux sèches, mieux vaut se contenter d’une application bi-hebdomadaire. A contrario, si vous remarquez que votre peau tolère mal la lotion, peut-être que l’acide dont elle est composée n’est pas fait pour votre peau. À vous alors de trouver celle qui vous correspond parfaitement. Si jamais vous faites face à quelques hésitations, n’hésitez pas à vous référer au site d’Etat Pur, qui propose un guide et vous redirige vers les soins idéaux pour votre peau. De même, hydratez votre peau tout de suite après avoir appliqué la lotion. De toute manière, dès qu’elle est sur la peau, on sent comme une sorte d’effet tenseur sur la peau, et un besoin immédiat de confort, d’où la nécessité d’hydrater.

LE SHOPPING

Catégories :#B.A.-BATags:,

3 commentaires

  1. Super intéressant !!! Merci beaucoup pour cet article 🙂

    J'aime

  2. Très complet et intéressant ta revue, je pense que je vais me mettre au masque à l’acide glycolique , il me reste plus qu’à faire mon choix ! biz

    J'aime

  3. Cc, très sympa cet article. Ma peau étant très capricieuse en ce moment, je cherche activement l’acide qui lui convient le mieux ! Je n’ai malheureusement pas encore trouvé mon bonheur ! Bonne journée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :