Si vous êtes régulièrement de passage sur Jade’s Beauty Tips, vous n’êtes sûrement pas sans savoir que je suis passée depuis quelques mois désormais à des démaquillants « gras », comme les huiles ou les baumes. Et si vous avez lu mon article #Empties #1, vous avez dû y voir passer le baume démaquillant Ultime8 de Shu Uemura. Terminé depuis peu, je lui cherchais un remplaçant moins onéreux (celui de Shu vaut dans les 75 €), plus facile à se procurer (Shu n’est dispo qu’au Bon Marché, et n’a plus de site internet) et qui me tienne éloignée des cotons et autres eaux micellaires irritantes. De ce fait, je me suis tournée vers le très célèbre Take the Day Off™, le baume démaquillant de la marque américaine Clinique, dont je ne vois que des éloges (ou presque) sur le net. Cela fait désormais trois bonnes semaines que le Take the Day Off™ m’accompagne quotidiennement, de quoi vous donner mon ressenti.

Ce baume est contenu, à l’instar de celui de Shu Uemura, dans un pot circulaire de plastique assez imposant, mais léger toutefois. Tout vêtu de violet translucide, il prend un aspect plus luxueux grâce au capot argenté dont il est doté. L’avantage de ce format pot, c’est que l’on peut prélever de la matière jusqu’au bout, l’inconvénient, c’est que c’est moins hygiénique qu’une pompe. En attendant, je suppose que l’on se lave toutes les mains avant de se démaquiller, donc le problème est résolu. Le seul point qui me chagrine un peu concerne l’absence d’un opercule protégeant le baume de l’air ou de l’eau, ainsi que d’une spatule pour prélever de la matière : pour le prix du baume (+/- 30 €), cela aurait été bienvenu, mais passons.

Clinique - Take the Day Off #3

Le principal défaut de ce baume est majoritairement sa composition. Qu’on se le dise, chez Clinique,ce ne sont pas les rois des compositions saines, naturelles, en totale harmonie avec la nature. Et d’ailleurs, on retrouve dans le Take the Day Off™ une quantité assez folle d’huiles minérales (= occlusives pour la peau). Par exemple, en premier lieu, on a de l’ethylhyxyl palmitate, un dérivé d’huile de palme, utilisé en remplacement du silicone, mais également du polyethylène, du phénoxyéthanol et autres réjouissances. Aussi efficace soit-il, je ne rachèterai pas ce baume démaquillant pour cette raison. Même s’il s’agit d’un produit à rincer, et que je passe un nettoyant derrière, je trouve dommage que l’on utilise encore des huiles nocives pour l’environnement, mais également des produits dérivés de la pétrochimie en guise de soin de la peau, c’est un vrai non-sens pour moi, mais malheureusement les marques ne pensent pas encore ainsi.

Clinique - Take the Day Off #4

Ceci dit, le Take the Day Off™ est assez agréable lors du démaquillage. Assez gras et sans la moindre odeur (à mon grand dépit, j’aimais tellement l’odeur du Ultime8 de Shu), il dissoud rapidement le maquillage. Cependant, j’ai trouve la tâche plus ardue qu’avec le Shu Uemura, je galère davantage avec le mascara (et pourtant, je ne porte plus de waterproof, actuellement), et il est également assez dur à rincer. En revanche, il ne laisse pas de film gras sur la peau après le rinçage, contrairement au Shu Uemura, ce qui est grandement appréciable.

Clinique - Take the Day Off #1

Pour le process du démaquillage, rien de sorcier. Il suffit de prélever une noisette (ou deux, en fonction de l’intensité de votre make-up) et de masser votre peau et vos yeux durant quelques minutes. Une fois que vous êtes devenue un panda, il est temps de rincer ! Si le démquillage est légèrement plus long qu’avec le Ultime8, ce démaquillant reste tout de même efficace (et heureusement).

Clinique - Take the Day Off #5

Au final, je suis assez mitigée. Le Take the Day Off™ est un bon baume démaquillant, si l’on ferme les yeux sur la composition désastreuse, néanmoins comme je ne peux faire le comparatif qu’avec le Shu Uemura, qui a été un réel coup de foudre, je ne peux élever le Clinique au même rang. Je ne pense d’ailleurs pas racheter ce baume, une fois terminé, et me tourner vers les tout nouveaux de Natura Siberica dont deux versions sont disponibles, pour un prix dérisoire (entre 15 et 20€).

Clinique - Take the Day Off #3

Connaissez-vous ce baume démaquillant ? Qu’en pensez-vous ?

À très vite,
Jade

Vous pouvez retrouver le Take the Day Off™ de Clinique au prix de 30 € sur le site de la marque.