En ce moment, je suis dans ma période eyeliner. J’en mets chaque jour, étant assez fatiguée en ce moment, cela me permet de réveiller mon regard et de lui donner également cette forme en amande un peu féline, que j’adore. Seulement, si je dois me mettre du liner le matin, il faut que l’outil soit coopératif. Étant déjà maladroite et pas forcément douée en dessin, j’ai besoin de quelque chose qui me permette un tracé rapide et intuitif, mais aussi pigmenté, de façon à ce que je n’aie pas à repasser. Sachant que je suis chiante concernant le trait que je souhaite obtenir, de préférence assez fin et se terminant par une virgule tout aussi fine (je déteste avoir un trait de liner trop épais,  qui me plombe le regard et vole la vedette à mes cils), il me fallait donc quelque chose de très slim, et à la fois facile à manier .

De fait, je suis passée depuis quelques temps au liner feutre, après avoir été une inconditionnelle du format pinceau. Ayant récemment terminé le Sketch Marker de Too Faced (dont je vous avais fait le compte-rendu final à l’occasion des #Empties #1), j’ai choisi de donner sa chance au Perversion Fine Point Eyeliner de Urban Decay, connu pour sa mine ultra-fine et précise. Et je dois vous avouer que le coup de foudre a été immédiat.

Urban Decay - Perversion Eyeliner #1

Le Perversion Fine Point Eyeliner de Urban Decay se présente sous la forme d’un tube-stylo, très slim (à l’image de la mine, donc) et de couleur violet métallique, comme le mascara éponyme, ainsi que les anciens rouges à lèvres de la marque, si vous les avez connus. Assez long, le stylo permet une prise en main intuitive et confortable, de même qu’il facilite le dessin du trait. La mine, elle, est sans surprise d’une finesse extrême et très pointue, de façon à permettre des traits fins et précis. Point positif, cette mine feutre n’est ni trop ferme ni trop souple, elle ne s’écrase pas sur la paupière lorsque l’on trace son trait ni ne bute sur la peau, au contraire, le dessin s’effectue d’une facilité déconcertante.

Urban Decay - Perversion Eyeliner #2

Concernant l’application donc, c’est un vrai jeu d’enfant. Je crois que je n’ai jamais eu tant de facilité pour tracer mon trait, sans compter que je n’ai pas eu besoin d’un petit temps d’adaptation à ce nouvel outil. En deux secondes, mon trait était posé, fin et précis, tout comme la virgule, pointue et courte comme j’aime qu’elle le soit. La matière est quant à elle, pigmentée et bien noire (quoique moins que le Sketch Marker). L’avantage, c’est que vous pouvez prendre le temps de travailler votre trait et de repasser dessus si besoin, cela n’effrite pas le liner, contrairement au Tattoo Liner de Kat von D, par exemple.

Urban Decay - Perversion Eyeliner #3

La tenue du Perversion Fine Point Eyeliner est assez exemplaire : elle tient toute la journée sans bouger, la matière ne s’effrite pas si on la frotte par mégarde, la couleur ne s’affadit pas non plus au fil des heures, je suis vraiment épatée. On est bien sur un liner waterproof comme le précise Urban Decay, et qui est hyper aisé à démaquiller. Vraiment, le Perversion Fine Point Eyeliner a tout pour plaire, le seul reproche que je lui ferais étant qu’il a une durée de vie vraiment courte. J’ai acquis ce liner début octobre, et il est déjà terminé depuis une bonne semaine. Je parviens parfois à obtenir de la matière en l’ayant entreposé plusieurs heures tête en bas, mais il reste toutefois en fin de vie. À 22 € le liner, cela fait cher pour une durée de vie aussi courte.

Urban Decay - Perversion Eyeliner #4

Pigmenté, longue tenue, facile d’application, ce liner est probablement mon coup de foudre liner de 2017. À tel point que, même s’il revient cher compte tenu de sa courte durée de vie, je le rachèterais probablement très rapidement. Il y a des coups de foudre qui ne s’expliquent pas, en tous cas j’aurais mis du temps à découvrir ce liner culte, mais je ne compte plus le lâcher !

Urban Decay - Perversion Eyeliner #1

Quel liner utilisez-vous ?

À très vite,
Jade

Vous pouvez retrouver le Perversion Fine Point Eyeliner de Urban Decay au prix de 22 € sur le site de la marque.