Le froid est définitivement arrivé à Paris, avec lui mes envies de couleurs sombres et hivernales, qui contrastent tant avec ma peau claire et mes cheveux blonds, mais que j’affectionne énormément. J’ai mis un peu de temps à me laisser amadouer par ces teintes foncées pour les lèvres, par peur justement de faire too much, mais au final puisque c’est rentré dans les mœurs, j’ose et ça me plaît beaucoup. Et justement, ces derniers temps et en particulier la semaine passée, j’ai énormément porté le Vice Lipstick Afterdark de Urban Decay, que je vous avais brièvement présenté lors de la pt. 1 de la Stockpile, mais ce coup-ci c’est l’occasion de revenir plus en détail sur la beauté d’Afterdark.

Vous ayant déjà parlé en long, en large et en travers des Vice Lipstick, je vais être brève en ce qui concerne le packaging. Peu qualitatif de par le plastique dont il est composé, le Vice Lipstick n’en reste pas moins un bel objet. Savant alliage de doré et de gris violacé, les tubes des Vice Lipstick ressemblent à s’y méprendre à des cartouches de fusil. La marque s’inscrit également sur le tube interne (celui recouvert du capuchon), et les initiales de la marque sont gravées sur le bâton de rouge à lèvres (quoique de ce que j’ai vu, les teintes ne sont pas toutes gratifiées de cette gravure), à l’instar des rouges à lèvres de luxe. Si la matière utilisée pour le tube n’est pas la plus luxueuse qui soit, l’ensemble est tout de même joli, et fonctionne très bien sur moi, bien plus que le packaging des anciens rouges à lèvres Urban Decay, tout de métal violet vêtus.

Urban Decay - Vice Lipstick Afterdark #2

Le raisin est lui tout à fait classique, conçu à la manière des rouges à lèvres « à l’ancienne », suffisamment pointu pour bien dessiner l’arc de Cupidon ainsi que les contours des lèvres avec précision. La matière est crémeuse et s’applique facilement, de même qu’elle est opaque et homogène en un seul passage. Évidemment, comme il s’agit d’un rouge à lèvres classique, il n’est pas sans transfert mais cela ne me dérange absolument pas, d’autant que la texture se fixe sur les lèvres, à la matière d’un gel et ne s’estompe que lorsque l’on mange.

Urban Decay - Vice Lipstick Afterdark #6

Afterdark est un prune légèrement rosé, avec des sous-tons bleutés, qui lui confèrent une allure particulière et très lumineuse à la fois. C’est définitivement un rouge à lèvres d’automne, mais qui a ce petit quelque chose qui illumine le teint au lieu de le plomber (ce qui est relativement facile lorsque l’on porte une teinte foncée, qui nécessite généralement un maquillage du teint optimal). Ici, Afterdark met en valeur ma peau pâle, sans lui donner un teint de cadavre.

Concernant le rendu, je dirais qu’il s’agit d’un semi-matAfterdark faisant partie de la gamme des Comfort Matte il a l’aspect velours d’un rouge à lèvres mat, allié au confort de la formulation onctueuse d’un rouge à lèvres crème. D’où le fait qu’il tienne particulièrement bien et soit ultra confortable sur les lèvres, que l’on ait mis un baume ou non dessous.

Maintenant que je commence à être bien calée en matière de Vice Lipstick (en même temps, avec 33 en ma possession, rien de plus normal !), je peux affirmer qu’Afterdark fait partie de mes références préférées. Il me tardait même que les températures se refroidissent pour que je puisse le sortir et l’afficher fièrement. Et maintenant que je peux, je le porte au moins un jour sur deux, tant j’aime sa teinte. Même mon mec qui n’est habituellement pas fan des rouges à lèvres foncés aime cette couleur et le rendu.

Aimez-vous Afterdark ? Quel rouge à lèvres avez-vous beaucoup porté récemment ?

À très vite,
Jade

Vous pouvez retrouver le Vice Lipstick Afterdark de Urban Decay au prix de 18,50 € sur le site de la marque.