Il est assez rare que je me maquille « pour de vrai » les yeux. Entendez ici qu’à part trois couches de mon mascara fétiche (le Better than Sex Waterproof de Too Faced) et parfois un simple trait de liner noir, je ne pose rien de plus sur mes paupières. La faute à pas le temps le matin : beh oui, la meuf préfère dormir plus longtemps ! Ceci dit, avec la fatigue accumulée, en particulier depuis le retour des vacances, puisque j’ai du mal à me recaler sur un rythme « sain », je trouve parfois mon regard fatigué le matin. Et quoi de mieux justement que de poser un halo d’un fard lumineux pour réveiller le regard sans trop en faire ? Comme Dior a cessé de produire ses fantastiques (mais un brin onéreux) Dior Addict Fluid Shadow, il a fallu que je lui trouve un remplaçant en la matière et c’est L’Oréal Paris et ses nouveaux Infaillible Eye Paint qui ont raflé la mise. Je possède deux teintes de ces Infaillible Eye Paint (101 Eternal White & 205 Cocky Bisque) en ma possession, de quoi vous faire une revue assez complète à leur sujet.

L'Oréal Paris - Eye Paint #4

Tout d’abord, L’Oréal Paris présente ces fards comme « une ombre à paupières crème-en-poudre (…) dont la formule hyper pigmentée (…) reste impeccable toute la journée. Une texture onctueuse et non-collante qui offre confort et intensité tout au long de la journée, sans transfert sur la paupière supérieure et sans couler ». En somme, ces ombres à paupières sont de véritables hybrides, puisqu’à la fois crémeux et poudreux, hyper pigmentés et à la tenue infaillible. De quoi donner envie à n’importe quelle make-up addict à la recherche de son graal d’ombre à paupières. Et je dois dire que L’Oréal Paris nous a pondu ici là une nouveauté plutôt pas mal.

L'Oréal Paris - Eye Paint #3

Déjà, cette ombre à paupières, réservée dans un tube fin, court (il fait la taille de la paume de ma main – et j’ai de très petites mains) et compact, ne prend pas de place. De plus, le corps du tube contenant le produit laisse apparaître ce dernier en transparence : top quand on a plusieurs de ces petits Infaillible Eye Paint. Aussi, mention spéciale pour l’applicateur, type embout mousse de liquid lipstick : à peine sorti du tube qu’il est chargé de matière ; prêt à l’emploi. Ceci dit, je ne vous conseille pas de l’appliquer à même la paupière mais on y reviendra plus tard.

L'Oréal Paris - Eye Paint #8.jpg

Concernant les deux teintes que je possède, 101 Eternal White et 205 Cocky Bisque, ce sont deux nudes, assez discrets de base mais finalement suffisamment pigmentés et intenses pour qu’ils se remarquent sur la paupière, sans trop en faire toutefois. Eternal White est, comme son nom l’indique, un blanc polaire assez pur surmonté de fines paillettes qui contribuent à sa luminosité. Je ne l’apprécie pas trop car je trouve que ce n’est pas le genre de couleur qui mette les yeux bleus en valeur, elle a plus tendance à les éteindre, à mon sens. Cocky Bisque est lui un beige doré, que je trouve moins pigmenté qu’Eternal White, mais beaucoup plus facile à porter toutefois. Très lumineux, il s’assortit à merveille à la couleur de ma peau, ainsi qu’à celle de mes yeux et je trouve le rendu final beaucoup plus joli. L’avantage de ces ombres discrètes mais lumineuses, c’est qu’elles illuminent instantanément le regard, sans que l’on n’ait besoin de sortir cinq palettes et tout autant de pinceaux pour se faire un simple et léger maquillage des yeux.

L'Oréal Paris - Eye Paint #5
De haut en bas : 205 Cocky Bisque – 101 Eternal White

Au niveau de l’application, comme je le disais plus haut, mieux vaut éviter de poser l’Infaillible Eye Paint à l’aide de l’embout mousse à même la paupière. Je m’y étais prise ainsi la première fois que j’ai utilisé ce fard et il s’est avéré que je me suis retrouvée avec des patchs de matière disgracieux sur la paupière, d’autant qu’à l’instar du Dior, l’Infaillible Eye Paint sèche très vite. Il ne faut pas tarder à le travailler sous peine de ne plus pouvoir l’estomper et encore moins l’étaler. De même, mieux vaut travailler ce fard avec la pulpe du doigt pour mieux le fondre avec la peau et avoir un résultat plus diffus. Cela joue également sur le temps passé à se maquiller : trente secondes top chrono ! Avec un pinceau, je trouve que la matière s’estompe moins bien et qu’elle reste agglutinée dans les poils du pinceau plutôt que sur la paupière. Ceci dit, une fois posée, la matière ne se sent pas du tout, comme si l’on n’avait absolument rien sur la peau.

L'Oréal Paris - Eye Paint Eternal White
Infaillible Eye Paint – 101 Eternal White

Si la marque parle d’une couleur intense, pour ce qui est des teintes nude (puisque je n’ai pas testé les références plus foncées), on reste pourtant sur un résultat qui joue sur la transparence. Certes, l’ombre à paupières est pigmentée mais comme elle se diffuse en halo sur la paupière, le rendu est plus léger que l’on ne s’imagine lorsque l’on voit le fard dans le tube Si l’on veut quelque chose de plus intense (je parle, encore une fois, des teintes nude), il faut rajouter des couches de matière au risque de perdre en confort.

L'Oréal Paris - Eye Paint Cocky Bisque
Infaillible Eye Paint – 205 Cocky Bisque

C’est au niveau de la tenue que cela pêche pour moi. J’ai eu l’occasion de constater à plusieurs reprises que si l’Infaillible Eye Paint est posé sans base à paupières au préalable, il ne tient pas toute la journée, contrairement à ce qu’en dit la marque.  Il m’est arrivé de partir travailler le matin avec ces ombres sur les paupières et de constater que je n’avais plus rien quelques heures plus tard à peine. On n’est donc pas sur le même level des fards Dior, qui une fois secs, ne bougent plus jusqu’au démaquillage – et encore il faut un démaquillant puissant pour les déloger. Ceci dit, comme je possède des couleurs claires, l’estompe se fait en toute discrétion et ne donne pas l’impression d’un maquillage négligé ou réalisé n’importe comment. Je ne sais pas, en revanche, ce que cela peut donner avec des teintes plus foncées.

L'Oréal Paris - Eye Paint #6

Hormis pour le point de la tenue, je suis tout à fait charmée par ces Infaillible Eye Paint. Les couleurs proposées par la marque sont canon (je louche notamment sur le kaki de la gamme – cette couleur est superbe sur les yeux bleus), le tube ne prend pas de place et l’application se fait en 2-2. Vraiment le gain de temps et d’éclaircissement du regard n’est pas négligeable. Bref, si jamais vous êtes en recherche d’ombres à paupières peu chères, faciles à travailler et pigmentées, c’est vers celles-ci qu’il faut vous tourner !

Avez-vous déjà testé les Infaillible Eye Paint ? Connaissiez-vous ces ombres à paupières ?

À très vite,
Jade

Vous pouvez retrouver les Infaillible Eye Paint de L’Oréal Paris au prix de 9,90 € en GMS & sur le site de la marque.