Cette fois, c’est la bonne : Jade’s Beauty Tips est bel et bien de retour ; peut-être à un rythme encore estival pour ce qui reste du mois d’août, mais toutefois plus régulièrement que ces derniers temps. Fraîchement revenue de vacances, reposée et bien bronzée, je peux revenir vous parler de mon petit caprice beauté de cet été : des pieds nickel, sachant que je partais au bord de l’océan.

Cela faisait des années que j’entendais parler des miracles des fameuses chaussettes Babyfoot (au passage, n°1 des ventes beauté au Japon depuis 17 ans), sans oser sauter le pas. Et finalement, je me les suis procuré en faisant un petit détour inopiné chez Parashop. Cela fait désormais deux semaines que le test a été fait, de quoi vous donner mon retour, mine de rien globalement très positif.

Babyfoot #1

Les chaussettes Babyfoot se présentent grosso modo sur le même principe que celles de Sephora. Elles sont pliées dans un emballage parfaitement hermétique, sur lequel figure les instructions d’usage, qu’il faut découper pour avoir accès aux chaussettes, elles-mêmes hermétiquement fermées pour ne pas que le produit s’écoule. Bref, le packaging est bien conçu, l’hygiène est parfaitement respectée, je valide.

Babyfoot #2

Ces chaussettes, judicieusement nommées « exfoliantes », fonctionnent sur le principe d’un peeling (autrement dit d’un gommage enzymatique). Il est ni plus ni moins question de débarrasser les pieds de leurs peaux mortes, par le biais d’une brûlure chimique. Alors attention, ça ne fait pas mal, les pieds ne sont pas irrités ni douloureux que ce soit lors du port des chaussettes comme quelques jours après les avoir portées. On est sur quelque chose de contrôlé (sinon ce ne serait pas vendu en France), mais attention à ne pas utiliser ces chaussettes si vous présentez des plaies aux pieds, de même qu’à ne pas exposer ceux-ci au soleil dans la semaine suivant l’application du produit.

D’ailleurs, la composition n’est pas aussi dégueulasse que l’on pourrait le penser. Les Babyfoot sont principalement composées d’extraits naturels de plantes (racine de bardane, feuilles et fleurs de lierre, de camomille, de thé et de sauge, huiles essentielles d’orange, de pamplemousse, de citron, mais également des algues) sans compter les acides aminés qui auront pour but de « brûler » ces couches de peaux superflues. Évidemment, on y retrouve du phenoxyethanol (en fin de composition), de l’alcool ainsi que certains solvants : pas tip-top mais je m’attendais très franchement à pire au vu des résultats promis. Bien évidemment, au niveau de l’odeur, cela sent légèrement les huiles essentielles mais également quelque chose de chimique que je n’ai pas su identifier, mais qui m’a beaucoup fait penser au plastique (les chaussettes sont en plastique, d’ailleurs).

Babyfoot #3

Côté mode d’emploi, c’est très enfantin : il suffit donc de sortir les chaussettes de leur sachet, d’en découper le haut puis de glisser ses pieds (tout propres) à l’intérieur en les fermant à l’aide des bandelettes adhésives fournies, le temps d’une heure (un petit épisode de Game of Thrones et on oublierait presque qu’on les porte !). Au cours du port de ces dernières, je n’ai pas été gênée, ni eu de sensation de brûlure mais simplement un petit échauffement pas désagréable. Bien sûr la marque conseille de ne pas marcher avec pour éviter toute glissade, mais si vous faites des petits pas, cela se passe relativement bien. Une fois ôtées, on retourne se laver les pieds puis on laisse le processus se faire.

Babyfoot #4

La marque indique que la pelade commence dans les 5 et 15 jours suivant l’application. Personnellement, dès le lendemain, je commençais à peler sur le dessus des pieds, ce qui m’a surprise sachant que j’ai la peau fine et douce à cet endroit. Les jours suivants, cela s’est intensifié sans être non plus choquant, comme l’on peut le voir sur les visuels ou sur Google Images. Mon copain a également fait l’expérience, et lui larguait littéralement de vraies bandes de peaux, alors que de mon côté c’était plutôt de petits morceaux. En résumé, l’abondance de la perte dépend de l’état de vos pieds et de votre type de peau, à mon sens.

Au final, quinze jours après les avoir portées, j’ai de jolis pieds, débarrassés de toute peau morte et très doux, notamment au niveau du talon, ce qui n’est jamais évident en été. Pareil pour mon mec. Bien évidemment, si vous avez des cors ou des endroits vraiment très « cornés », ces chaussettes ne seront pas miraculeuses. Seule une visite chez un pédicure ou un podologue pourra vous débarrasser de ceci, mais en attendant pour afficher des pieds sains et doux, cela fait parfaitement l’affaire. Je suis conquise par ces Babyfoot et réitérerai probablement l’expérience dans les mois à venir.

Babyfoot #1

Et vous, avez-vous déjà testé les Babyfoot ? Qu’en avez-vous pensé ?

À très vite,
Jade