Comme vous le savez déjà sûrement, je fais mes manucures moi-même et accorde de ce fait un grand soin à mes ongles. À chaque manucure, je passe facilement 30 à 45 min en ce qui concerne le limage (j’essaie d’éviter au maximum le coupe-ongles) puis je chouchoute mes ongles entre coups de polissoir et soins nourrissants. À ce titre, j’avais jusque là une crème ultra-nutritive de la marque Alessandro, Veggie Love, que je vous recommande fortement, mais qui est désormais out of stock chez Sephora. Pour patienter, j’ai choisi de donner une chance à la fameuse Apricot Oil de la marque Essie, que j’utilise depuis quelques semaines maintenant, mais qui me laisse un peu sur ma faim.

LE PACKAGING

L’huile se présente exactement comme les vernis Essie : elle est contenue dans un flacon de verre, sur lequel est gravé le nom de la marque, et est exactement de la même contenance que les vernis : autant dire que l’on en a pour une vie ! Si les huiles pour les ongles et cuticules sont généralement délivrées via un système de pipette, ici on a affaire à un pinceau (pour les connaisseuses, c’est le pinceau US d’Essie), qui dépose délicatement l’huile sur les cuticules. La prise en main est donc relativement aisée, et surtout précise.

Essie - Apricot Oil #3

LA COMPOSITION

Comme c’est une huile (donc, en théorie, tout ce qu’il y a de plus naturel), je m’attendais à une composition très, très douce. Mouaif. Il y a quand même du phenoxyethanol là-dedans (un conservateur pas très doux pour l’environnement). Ceci dit, comme Christelle (French Touch of Make-Up) le dit si bien : si on veut une compo hyper naturelle, on ne se fournit pas dans les grandes marques / industries ou gros groupes. Bref, au-delà du phenoxyethanol, la composition de cette huile est malgré tout assez honorable. Outre l’huile d’abricot, on y retrouve de l’huile de jojoba, de l’huile d’amande douce, de l’huile de tournesol, du tocopherol (vitamine E) ainsi que du bêta-carotène (anti-oxydant). Bref, on est vraiment sur un cocktail nutritif, qui fera du bien aux ongles et aux cuticules.

LA TEXTURE & L’ODEUR

Cette huile est liquide, mais pas trop non plus. J’ai plutôt l’imrpession d’avoir affaire à une huile sèche : elle se fixe sur la peau quand vous l’appliquez et pénètre assez rapidement, sans vous donner cette sensation de mains grasses contrairement à une vraie huile ; qui se fait la malle dès que vous sortez le pinceau du flacon, qui coule partout et qui met 15 plombes à rentrer dans l’épiderme. Ici, une fois que vous l’avez posée sur la peau, vous êtes tranquille.

Essie - Apricot Oil #2

Concernant l’odeur, on est sur quelque chose de très gourmand, fruité : ça sent notamment l’abricot #sansdec. Ceci dit, l’odeur de l’abricot s’estompe assez rapidement, elle n’est pas trop prégnante et ne laisse pas non plus la place à une odeur de produits chimiques désagréable.

L’APPLICATION & LES EFFETS

Comme dit précédemment, l’application se fait par le biais d’un pinceau. De fait, cela permet une certaine précision lors du dépôt de l’huile sur les cuticules. Cependant, la marque conseille d’appliquer cette huile après le top-coat, sur le pourtour des cuticules. J’imagine que les ongles sont également nourris via un système de capillarité, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’ils sont beaucoup moins nourris que les cuticules. C’est pourquoi je préfère la crème Alessandro (que je désespère retrouver un jour, au passage), qui s’applique avant la pose de vernis et qui se pose à la fois sur l’ongle et les cuticules. Là, j’ai vraiment l’impression que mes ongles sont nourris, d’autant que dans mon cas, mes ongles ont plus besoin de nutrition que mes cuticules.

Essie - Apricot Oil #4

Du coup, concernant les effets de cette Apricot Oil, je suis légèrement sceptique. Je n’ai absolument pas l’impression que mes ongles soient assez nourris quand j’applique cette huile. Alors, j’ai essayé de me faire ma propre routine en posant cette huile avant la base et le vernis, et sur la surface même des ongles. De fait, j’ai vraiment eu l’impression que mes ongles étaient hydratés et que cette huile servait à quelque chose. Une fois l’huile pénétrée, j’ai patienté une heure avant de procéder à la pose de vernis. Aucun souci jusque là, sauf que le lendemain, mon vernis s’est fait la malle en mode peel-off, sans les désagréments habituels du peel-off toutefois (ongles secs, abîmés en surface). Donc, des ongles hydratés oui, mais une manucure qui ne dure même pas 24h, et ça c’est pas envisageable du tout. Du coup, je me suis résignée à appliquer cette huile de la façon traditionnelle.

BILAN

C’est un bilan en demi-teinte. Certes, le produit est nutritif mais pas assez à mon goût, lorsqu’appliqué selon les conseils de la marque. En revanche, appliqué à même l’ongle, cela va beaucoup mieux (à condition d’attendre loooongtemps avant de poser votre vernis, genre minimum 12h je pense). Du coup, je préfère mille fois la crème Veggie Love, que j’espère retrouver prochainement #croisonslesdoigtsetlesorteils.

Avez-vous déjà testé l’Apricot Oil d’Essie ? Qu’en avez-vous pensé ?

À très vite,
Jade

Vous pouvez retrouver l’Apricot Oil d’Essie au prix de 13,90 € chez Sephora ou chez Monoprix.