Ayant la peau mixte, je sais pertinemment qu’un gommage mécanique peut entraîner des réactions négatives sur ma peau. Plutôt que de l’agresser avec des grains abrasifs, je m’étais demandé, à l’époque du grand succès de la Clarisonic Mia 2, si ces brosses n’étaient pas moins agressives mais pour autant efficaces. J’ai donc testé la chose, et avec deux brosses différentes, en l’occurrence la Clarisonic Mia 2 ainsi qu’une petite brosse rotative Braun, vendue avec mon épilateur. Effets sur ma peau, réactions, je vous parle de tout.

Brosses nettoyantes #2

Ces brosses sont très faciles d’utilisation : vous appliquez d’abord votre nettoyant habituel sur peau mouillée, puis vous appuyez sur le petit bouton de votre brosse, et c’est parti. L’avantage majeur de ces brosses, en plus de la rapidité d’utilisation, est qu’elles font bénéficier à la fois à la peau, d’un gommage mais également d’un nettoyage en profondeur. La seule différence entre la Clarisonic et la Braun étant que la Clarisonic est programmée pour fonctionner environ 15 secondes sur chaque zone du visage (front, joues, nez & menton) tandis que la Braun tourne jusqu’à ce que vous l’arrêtiez.
Je dois reconnaître que les poils de la Clarisonic sont bien plus doux que la Braun, cette dernière se révélant assez abrasive si votre nettoyant mousse peu. Ceci dit, si vous avez un savon très moussant, cela ne devrait pas poser de problème. Au niveau du timing, j’avoue préférer la Braun. Du fait qu’elle ne soit pas réglée à 15 secondes par zone, j’ai l’impression de mieux nettoyer en profondeur ma peau et non pas de passer uniquement en surface comme avec la Clarisonic, qui s’arrête beaucoup trop vite à mon goût.

Brosses nettoyantes #3

Concernant les résultats, on est sur quelque chose d’assez similaire : si l’on utilise un nettoyant dermo-régulateur, les imperfections ont tendance à sortir lors des premières utilisations, puis la peau devient de plus en plus nette au fil des usages. Elle est également plus douce après un passage de la brosse, et si l’on pousse le vice à passer sur la peau un coton imprégné d’eau micellaire, ce dernier ressort net : l’efficacité de ces brosses n’est donc pas à débattre.
Ceci dit, une fois que mon grain de peau s’est affiné et que mes imperfections se sont raréfiées, je limite considérablement l’usage de cette brosse, afin de ne pas altérer le fil hydrolipidique de ma peau. Et également de ne pas tomber dans ce cercle vicieux, qu’est un épiderme fragilisé, car constamment purifié, donc constamment sur la défensive en ce qui concerne les nettoyants qui viennent toujours plus le décaper. C’est la limite de ces brosses : une fois que votre grain de peau s’est amélioré, il vaut mieux en stopper l’usage, afin que votre peau se reconstruise de façon saine, et qu’elle soit moins fragilisée par les sulfates agressifs des nettoyants purifiants.

Brosses nettoyantes #1

De ce fait, pour faire perdurer les résultats de ces brosses, j’applique systématiquement après utilisation un petit coton d’Aqua Magnifica de Sanoflore, qui a également des effets sur les pores dilatés et les éventuels points noirs. Je trouve le combo de ces brosses, associés à des nettoyants et toniques adaptés aux besoins de votre peau particulièrement efficace, à condition cependant de ne pas en abuser, au risque de voir apparaître un effet kiss cool désastreux.

Avez-vous déjà eu recours à ce type de brosses ? Qu’en avez-vous pensé ?

À très vite,
Jade