Je crois que l’eyeliner est l’un des produits de make-up qui fait le plus criser lors de l’étape du maquillage. On a beau savoir s’y prendre, s’être mis du liner un million de fois, la réussite du trait n’est pas forcément toujours réussie pour autant. À force d’entraînement (bientôt 9 ans dans les pattes !), j’ai réussi à développer ma petite technique qui me permet de réussir à quasiment tous les coups mon trait de liner. Je vous propose de découvrir mon astuce step by step, et avec photos !

À noter que cette astuce est valable aussi bien avec un liner pinceau qu’un feutre. Je n’ai pas de liner gel en ma possession, mais j’imagine qu’elle fonctionne aussi bien. 

1 – On commence par la virgule

Comme la virgule est la partie du trait la plus délicate à tracer, mieux vaut commencer par celle-ci, plutôt que de la garder pour la fin, la rater et devoir tout recommencer.

Pour être sûre d’avoir une virgule qui « convienne » à votre forme d’œil, le plus simple est de partir de l’extrémité de votre ras de cil inférieur, et de la tracer dans l’axe de ce dernier. Cela va permettre d’allonger la forme de votre œil sans trop la dénaturer mais également de tracer deux traits similaires à chaque œil. Prêtez attention à ne pas tracer un trait trop long, qui épaissira à coup sûr votre trait de liner. Personnellement je m’arrête un peu avant le creux de paupière. Avec cette longueur, la virgule se remarque tout en sachant rester discrète.

Astuce - Bien appliquer son liner #7

2 – On trace le trait « intermédiaire »

Pour cette étape, on évite encore une fois de partir du coin interne pour se garantir un trait le plus fin possible.

Ainsi, on part de la moitié de la virgule environ et on plonge vers le ras de cil. Une fois le celui-ci rejoint (vous aurez peut-être besoin de remplir la virgule), on continue le trait en se dirigeant vers le coin interne mais en s’arrêtant toutefois au milieu de la paupière, le tout en restant le plus près possible de la racine des cils. Pourquoi partir de la moitié de la virgule ? Tout simplement parce que cela garantit une pointe fine. Si vous partez de la pointe, cela va l’épaissir et vous aurez constamment envie de l’affiner, donc vous la rallongerez et c’en devient un cercle sans fin.

Astuce - Bien appliquer son liner #8

3 – On termine par le coin interne

Encore une fois, il est question de jouer sur la finesse du trait et d’apposer tout en légèreté le pinceau ou la mine du feutre pour un coin interne discret.

Comme je ne suis pas la plus douée pour tracer un trait fin, j’évite de replonger mon pinceau dans le flacon et dessine tout doucement mon trait en partant des premiers cils et non pas du coin interne en lui-même. Ce, tout simplement parce que je ne trouve pas naturel un trait de liner qui descend jusqu’au coin de l’œil, mais ce n’est que mon avis, faites ce que vous préférez en ce qui vous concerne. Puis, je rejoins doucement le trait précédemment dessiné. Je repasse si mon trait manque d’intensité mais avec ce liner (le Colorful Eyeliner de Sephora), je n’en ai jamais besoin.

Astuce - Bien appliquer son liner #9

Enfin, je termine avec une touche de mascara, mes cils ayant été recourbés au préalable. Voici donc la façon dont je dessine mon trait de liner. Bien évidemment, si vous préférez une virgule plus longue, plus épaisse ou un trait lui-même plus épais, libre à vous ! En attendant, depuis que je procède ainsi, il est très rare que je rate mon trait de liner.

J’espère que cette astuce vous aura plu !

À très vite,
Jade