Niveau shampooing, je ne suis pas du tout chiante ; absolument paaaas ! Je ne veux utiliser des shampooings qui ne soient composés ni de sulfates, ni de silicones, ni de quats et qui soient efficaces (du style suffisamment efficaces pour ne pas me contraindre à un shampooing quotidien). Ajoutez à cela que j’ai les cheveux (dé)colorés, donc qu’il faut que je pense à entretenir mon blond et éviter tout ce qui pourrait ternir leur couleur, ou pire la jaunir. Du coup, j’accorde une grande importance à la composition des produits que j’utilise et ce petit Cattier, formulé sans sulfates, a retenu tout mon attention.

LE TOPO DE LA MARQUE

« Formulé sans sulfates, le Shampooing Couleur Cattier nettoie en douceur, nourrit et préserve la durée et l’éclat de la couleur. Son actif protecteur antioxydant, à l’extrait de riz, riche en acides aminés et peptides, protège, répare et renforce la fibre capillaire pour une couleur haute tenue, une brillance intense et un toucher soyeux. L’intensité de la couleur est prolongée et sublimée, les cheveux sont doux et brillants.  »

LE PACKAGING

Marque bio oblige, le packaging laisse un peu à désirer. Le shampooing est donc contenu dans un petit flacon rectangulaire de plastique blanc, d’une contenance de 250ml. Une étiquette rose fuchsia est apposée dessus (pour symboliser le fait que ce shampooing soit destiné aux cheveux colorés, je pense). L’ouverture est assez sécurisée, il suffit d’effectuer une pression pour ouvrir le bouchon, chose aisée même si l’on a les mains mouillées. En soi, ce packaging est relativement pratique car il ne prend que peu de place.

Cattier - Shampooing Couleur #2

LA COMPOSITION

Encore une fois, on est sur un shampooing bio donc relativement safe au niveau de la composition. Point de sulfates ni de silicones, et l’on y retrouve pour la nutrition des cheveux colorés de la glycérine, de l’huile de souchet, de l’huile de jojoba ainsi que de l’Aloe vera et des protéines de riz, reputées pour leurs propriétés hydratantes et ultra nourrissantes. En somme, que du bon ; on est vraiment sur un shampooing soin, qui va à la fois prendre soin du cuir chevelu mais également des longueurs fragilisées par les pigments des couleurs, ou les décolorations.

L’ODEUR ET LA TEXTURE

L’odeur du Shampooing Couleur est similaire à celle du Masque Réparateur Cheveux Secs ; une odeur fruitée assez sucrée, presque similaire à un bonbon que j’aime beaucoup, car elle n’est pas entêtante ni écœurante.

La texture, compte tenu de la présence de diverses huiles, est très liquide, quasiment huileuse et translucide. Je regrette qu’elle ne soit pas un poil plus riche, car c’est justement cet aspect liquide qui la rend difficile à appliquer sur les cheveux et à répartir équitablement de la matière sur l’ensemble du cuir chevelu. On est vraiment sur une matière similaire au shampooing Aura Botanica de Kérastase, mais toutefois beaucoup plus simple d’utilisation que le Lait Lavant de Leonor Greyl.

L’APPLICATION

Comme le shampooing est assez liquide, il est difficile à appliquer uniformément ; j’ai eu à plusieurs reprises la mauvaise surprise d’avoir des zones non lavées (principalement sur l’arrière du crâne), sans compter qu’il mousse très peu donc il faut vraiment prendre le temps de bien en appliquer partout, et de le masser longuement. De même, lorsque l’on procède au massage, il a le chic pour emmêler drastiquement les cheveux, ce qui ne facilite pas du tout le shampooing en lui-même, et qui devient un calvaire au rinçage, l’eau ne parvenant pas à nettoyer tout ce qui se trouvait sous les nœuds formés.
Concernant le rinçage, c’est pareil ; il faut vraiment prendre son temps pour s’assurer d’avoir ôté jusqu’à la dernière goutte de ce shampooing, sinon vous pouvez être garantie que vous aurez des zones poisseuses car pas assez rincées, donc encore engluées de produit. Également, si vous êtes sujettes à un emmêlage facile et rapide, munissez-vous d’un bon après-shampooing, voire d’un masque pour venir à bout des nœuds formés par ce shampooing. Et brossez vous les cheveux sous la douche, alors qu’ils sont encore humides sinon c’est la catastrophe assurée !

LES RÉSULTATS

Alors, il est bon dans son rôle, soit de protéger les cheveux colorés, de les nourrir en profondeur et d’aider à la longévité et l’intensité de la couleur. Seulement, compte tenu des huiles présentes dans la composition, il est beaucoup trop riche pour mon cuir chevelu, qui regraissait dès le lendemain. J’ai donc préféré, au bout de quelques utilisations, ne l’appliquer que sur les longueurs pour éviter une rébellion de mon cuir chevelu capricieux. De même, comme il s’agit d’un shampooing sans sulfates, il est nécessaire de bien masser les cheveux lors du shampooing car ce sont les mains qui font le vrai travail et non le produit : point de tensio-actifs ici donc attention à bien travailler la matière et bien frotter de façon uniforme et très localisée pour être sûre d’avoir les cheveux propres de partout.

BILAN

Ce shampooing s’adresse bel et bien aux cheveux sensibilisés par les colorations, et dont le racines sont également fragilisées. La présence de différentes huiles permettent une nutrition en profondeur de la fibre ; au détriment peut-être des cheveux colorés mais à tendance regraissante ; qui se verront un peu trop nourris. Si vous êtes dans le même cas que moi, contentez-vous de l’appliquer sur les longueurs, il fait très bien le job. En attendant, je ne pense pas racheter ce shampooing ; qui ne m’a pas vraiment subjuguée.

Cattier - Shampooing Couleur #1

Avez-vous déjà testé ce shampooing ? Lequel utilisez-vous actuellement ?

À très vite,
Jade

Vous pouvez retrouver le Sahmpooing Couleur de Cattier au prix de 5,99 € chez Monoprix.