Quand j’ai commencé à lire moult blogs, j’ai eu tendance à friser à de nombreuses reprises la surconsommation en ce qui concernait les produits de beauté. Une revue était bien élogieuse, les photos jolies, bim, vous pouviez être sûres que je tombais dans le panneau et que j’allais m’acheter le produit en question. C’est en considérant de manière rétrospective mes erreurs que j’ai mis le holà concernant mes hauls beauté et que je raisonne plus mes achats à l’heure actuelle. Néanmoins, je peux vous affirmer que dans mon bazar beauté s’accumulent pas mal de produits que j’ai détesté avoir acquis, après avoir lu un article ou vu une vidéo en faisant les compliments. Je vous propose donc un petit florilège de ces produits, que la blogo m’a fait acheter, mais que j’ai catégoriquement détestés.

1 – Les Rouge Édition Velvet de Bourjois

Touuuutes les blogueuses en parlaient à l’automne 2013, toutes. Soi disant c’était la révolution, ces rouges à lèvres étaient topissimes, pigmentés, tout ce qu’on veut machin. Ni une ni deux, j’avais repéré les teintes qui me plaisaient et avais filé chez Monop’ les acheter. Catastrophe. Entre l’odeur de peinture hyper âcre, la matière qui devient hyper sèche (au bout de 3 plombes de séchage tout de même) et qui tiraille, et surtout qui transfère encore : PLUS JAMAIS. Je les ai portés une fois chacun et never again.

2 – Les produits pour le bain de Lush

Waouh, ça a l’air trop fun ces petites bombes de bain multicolores, pleines de paillettes, qui sentent trop bon et font de la mousse. Ben ouais, c’est trop fun de se manger une infection urinaire parce que les paillettes t’ont agressé la muqueuse (histoire véridique). C’est bien mignon, tout licorne, tout ça, mais ce sera sans moi (sans parler de la baignoire devenue turquoise et impossible à récupérer). Bref, bombe de bain Lush : mon jus de cranberry et moi, on t’a pas dit merci et surtout, on t’a dit adieu !

3 – Le vernis à ongles My Vampire is Buff d’O.P.I

Il me semble que ce vernis faisait partie de la collection saisonnière Germany, si je ne me trompe pas. Et toutes les blogueuses (en particulier Peek A Booo, ici) disaient que c’était le nude parfait, que s’il y avait bien un vernis à avoir dans sa vernithèque, c’était lui. Il avait tellement fait le buzz qu’il avait même fini par être sold out. Mais j’avais réussi à avoir mon propre exemplaire. Alors oui, c’est un nude. Mais un beige aux sous-tons jaunes, soit parfait pour la carnation de Jennifer (alias Peek A Booo) mais moi, avec ma peau pâle et mes sous-tons rosés, c’était tout simplement ignoble. Bilan : porté une fois sur mes ongles, mais jamais plus. Morale de l’histoire : ne jamais acheter un vernis beige aux sous-tons jaunes quand on les a roses.

4 – Le mascara Velvet Noir de Marc Jacobs

Bon là je triche, je l’ai pas acheté, je l’ai reçu par la marque. Mais tout de même, il a fait des émules partout, tout le monde disait que c’était LE mascara effet faux-cils, qui te donnait longueur, courbure, volume, tout ça à la fois. Ouais, un mascara effet rien du tout, plutôt. Sur mes cils, il n’apportait aucun volume ; sauf qu’à force de vouloir lui donner sa chance et lui trouver une qualité, j’ai fini par avoir des pattes d’araignée à la place des cils. De même, il ne tenait absolument pas la courbure (normal avec le nombre de couches nécessaire pour un tant soit peu de visibilité). Bref, je l’ai vite laissé tomber et refourgué à ma mère, et suis retournée à mon Better than Sex waterproof, qui lui, apporte à la fois volume, longueur, courbure et effet faux-cils. Oui, rien que ça.

5 – Le Tattoo Liner de Kat von D

Pareil, si on écoutait les blogueuses, c’était LE liner à avoir entre pigmentation de folie, tenue irréprochable et feutre parfait. Pour le feutre, je suis d’accord : il est top. Mais alors, niveau pigmentation, tu traces un trait ; le truc sort translucide au point où tu te demandes si ton liner tout neuf est pas déjà vide. Du coup, comme ton trait n’est pas opaque, tu en traces un second par-dessus : le liner ne marque pas et pire, il efface le trait médiocre que tu as tracé trois secondes plus tôt #onvayarriverlesgars. Enfin, une fois que t’as réussi à obtenir un truc potable après trois démaquillages effrenés, cinquante cheveux arrachés et tout autant de crises de nerfs gaspillées, si tu as le malheur de te gratter au niveau de la virgule : tout se fait la malle et t’as plus qu’à tout recommencer. Nan, le Tattoo Liner, c’est hasta la vista aussi.

6 – Les baumes à lèvres Carmex & Balmi

Retour en 2013 où toutes les blogueuses parlaient de ces baumes, jusqu’alors introuvables en France, et pourtant si ouf. Alors le Balmi, quand tu lis l’emballage, tu vois une mention qui te dit de ne surtout pas l’appliquer si tu as les lèvres abîmées. J’imgine qu’au niveau de la composition, y’a un truc pas net qui doit absolument pas rentrer en contact avec une plaie, ça rassure. D’autant que le système de fermeture était naze, il s’ouvre tout le temps dans le sac et le baume en lui-même est assez gras, mais trop : tu ne peux pas t’en servir comme base de rouge à lèvres puis il te fait des lèvres hyper huileuses, genre tu sors de Burger King #sexy. Quant au Carmex, tu l’appliques à peine que tu sens tes lèvres te gratouiller et gonfler à cause de cet arôme menthe affreux, si bien que la première chose que tu fais… c’est de l’enlever. Pratique, hein ? Sans compter la paraffine en deuxième place sur la liste INCI, compo de rêve pour réparer tes lèvres là encore. Bref, je leur ai aussi dit adieu et sans aucun regret.

Et vous, quels produits avez-vous achetés (et détestés) à cause de la blogo ?

À très vite,
Jade