Les shampooings sans sulfates et moi, c’est devenu une grande histoire d’amour depuis plus d’un an désormais. On ne s’en rend pas compte lorsque l’on utilise des shampooings avec SLS, mais les cheveux sont véritablement encrassés de produits chimiques qui les dénaturent totalement. La période d’adaption, quand vous passez aux sans sulfates, est un peu délicate car les cheveux sont lourds, rêches et difficiles à coiffer. Ce n’est que l’affaire d’un petit mois, le temps de se débarrasser des derniers résidus, puis ils retrouvent une pleine santé, force, vitalité et brillance.

Ceci dit, avant cette étape, il faut trouver LE shampooing sans sulfates qui nous convienne, d’où l’intérêt d’en tester plusieurs. Ce fut donc une véritable aubaine pour moi quand j’ai reçu à la rédaction du Madame Figaro, le célèbre Lait Lavant à la Banane de Leonor Greyl, un best-seller de la marque, ayant subi un petit renouvellement de façade. Malheureusement, malgré une belle composition, il est loin de m’avoir séduite.

CE QU’EN DIT LA MARQUE

« Ce lait très faiblement moussant à base de protéines et de collagène lave les cheveux sans aucune agressivité. Il est idéal pour assurer l’hygiène quotidienne des cheveux délicats, fins ou mous auxquels il apporte douceur et volume. »

LE PACKAGING

Ce lait lavant se présente dans un bidon de plastique blanc d’une contenance de 200mL. Le bouchon ne se dévisse pas, mais s’ouvre ; ce que je trouve plus pratique notamment lorsque l’on a les mains mouillées. Une petite grille limite l’écoulement du liquide, et favorise la transformation du lait en mousse (ne me demandez pas comment, la chimie est une science obscure pour moi). Je n’aime pas ce concept, car au fil du temps la grille a tendance à s’obstruer (du moins quand on ne s’en sert pas souvent, comme moi) et aussi, elle délivre trop de produit à mon goût.

Leonor Greyl - Lait Lavant à la Banane #2

Bien que Leonor Greyl soit une marque de luxe (comptez en moyenne 27 € pour un shampooing), les produits ne sont pas contenus dans des flacons s’intégrant aux codes du luxe, bien au contraire. Je trouve d’ailleurs le plastique blanc assez inesthétique, mais il n’en reste pas moins le code couleur des produits de la marque. Visiblement, on aime ou on n’aime pas, eh bien moi je n’aime pas ce packaging, qui fait trop cheap à mon goût. Au passage, on ne peut pas dire ici qu’on paie le packaging hihi.

LA COMPOSITION

Déjà, ce shampooing est spécialement formulé pour les cheveux fins, délicats et les cuirs chevelus agressés. Il est donc exempt de silicones, de sodium laureth sulfate, de paraben et de coaltar. On est donc sur une composition assez clean puisque l’agent lavant choisi, le sodium coco sulfate, (un tensioactif tiré de l’huile de coco, considéré comme l’alternative du SLS), est très doux. On peut également retrouver de l’extrait de sève de bananier, qui apportent du soutien aux cheveux et démêlent, ainsi que des protéines pour un effet conditionneur. On n’est pas du tout sur un shampooing nourrissant, mais sur une base lavante légère qui peut être utilisée chaque jour, sans nuire à la santé des cheveux.

LA TEXTURE & L’ODEUR

La texture est très particulière, car il s’agit d’un lait, délivré sous forme de mousse très fine et aérienne par le flacon mousseur. Attention lorsque vous le versez dans votre main car c’est très léger et surtout très liquide. Personnellement, après en avoir fait plus couler dans la baignoire que dans le creux de ma main, j’ai pris le parti de déposer la mousse directement sur les cheveux. Cela coule toujours, mais mes cheveux en retenaient au moins plus que ma main.
L’odeur, elle, est très gourmande. Cela sent vraiment la banane, mais pas le genre de banane Haribo, mais plutôt le fruit frais bien mûr. J’avoue tout de même que ça m’a beaucoup rappelé un antibiotique que l’on me donnait quand j’étais gamine. Donc, celles qui détestent l’odeur de la banane, vous risquez d’être assez incommodées lors du shampooing. Ceci dit, l’odeur ne reste pas sur les cheveux, c’est donc moins écœurant que ça en a l’air.

L’APPLICATION

C’est là que le bât blesse. Déjà, la formule est très liquide, on ne sait pas quelle quantité il faut mettre, d’autant que malgré l’apparence mousseuse du shampooing, celui-ci ne mousse pas du tout. C’est vraiment une base lavante (similaire à de l’eau, c’est très déroutant) qu’il faut masser longuement et émulsionner progressivement, puisque c’est principalement l’action mécanique des mains qui va laver, compte tenu de l’absence de tensio-actifs.
Personnellement, j’ai beaucoup de cheveux et ils sont très épais, il fallait que j’en mette une bonne dose partout, et que je passe plusieurs longues minutes à tout masser, pour être sûre déjà de bien laver mes cheveux, et surtout de ne zapper aucune zone. Et ça franchement, le matin, j’ai absolument pas le temps ; d’autant qu‘il faut également passer beaucoup de temps à rincer pour éliminer le moindre résidu de lait. C’est justement là que j’ai vu les limites de ce Lait Lavant à la Banane : il est réellement dédié aux cheveux fins. Pour celles qui ont les cheveux épais, le moment du shampooing sera trop laborieux et surtout, le flacon ne durera pas longtemps.

LES RÉSULTATS

Après cette éternité passée sous la douche et les crampes obtenues dans les bras et les doigts à force de masser, mes cheveux n’étaient pas d’une beauté époustouflante. Au contraire, certaines zones étaient plus lourdes que d’autres (je pense avoir mal appliqué ou mal rincé le lait), les pointes pas assez nourries à mon goût. Bref, je n’étais clairement pas la cible pour être satisfaite par ce shampooing, bien que la composition me plaisait beaucoup.

Leonor Greyl - Lait Lavant à la Banane #3

BILAN

J’imagine que si vous avez les cheveux fins et/ou le cuir chevelu sensible, et avec une tendance à vite regraisser, ce Lait Lavant à la Banane de Leonor Greyl fera votre bonheur. Maintenant, il ne correspond pas à mon type de cheveux et surtout aux attentes que j’ai d’un shampooing. En attendant, mention spéciale pour l’odeur très agréable de banane, et pour la composition exemplaire de ce shampooing. J’aurais cependant apprécié une contenance plus importante, étant donné qu’il s’agit d’un shampooing destiné à un usage quotidien.

Connaissez-vous le Lait Lavant à la Banane ? Avez-vous déjà testé la marque Leonor Greyl ?

À très vite,
Jade

Vous pouvez retrouver le Lait Lavant à la Banane de Leonor Greyl au prix de 27 € sur le site de la marque et à 30,50 € chez Sephora.