Cela fait plusieurs années que l’on loue les bienfaits des éponges konjac sur les blogs et autres réseaux. Personnellement, je n’avais cédé à cette mode ; en cause l’aspect peu hygiénique de ces outils à humidifier, qui restent gorgés d’eau et qui pourrissent de l’intérieur (coucou le Beauty Blender, notamment). Sauf que mon esthéticienne m’a conseillé d’utiliser, pour me débarrasser de mes éventuels poils sous peau et autres incarnés, un gant de crin dont l’exfoliation est bien plus efficace que celle d’un banal gommage. Ni une ni deux, j’ai donc trouvé cette éponge de la marque Lady Green en fouillant mon bazar à produits (oui, il est un peu comme le sac de Mary Poppins, ce bazar : sans fond).
Lady Green, c’est une marque que je ne connais que de vue et surtout de loin. Les packagings me paraissent super adolescents (c’est leur cible, en même temps) : trop chargés et loin de ce que je recherche. De ce fait, j’ai un peu évité d’aller à la découverte des produits mais c’est désormais chose faite avec cette Éponge Merveilleuse. Alors certes, comme il ne s’agit que d’une konjac, je n’ai pas de quoi me faire un réel avis sur la marque, mais ce sera peut-être résolu sous peu.

LE MOT DE LA MARQUE

« Fabriquée à partir de fibres végétales naturelles provenant de la racine de konjac, cette éponge nettoie, purifie et exfolie délicatement la peau tout en éliminant les cellules mortes et les impuretés. Au cœur de l’éponge, l’Aloe vera aux propriétés hydratantes et régénérantes permet un nettoyage d’une douceur rare. En plus, l’éponge merveilleuse convient à tous les types de peau, même les plus sensibles !
Célèbre secret de beauté venu directement d’Asie, l’éponge konjac pour le corps est aussi vertueuse qu’astucieuse : dotée d’un petit cordon de suspension, l’éponge merveilleuse peut s’accrocher facilement pour sécher avant tout autre utilisation. Fan de mousse ? Utilisée avec ton nettoyant habituel, cette éponge ludique produira un maximum de mousse pour un minimum de produit. 100% naturelle, sans colorant – sans addictif – bio-dégradable – Non testée sur les animaux »

L’ÉPONGE

Il s’agit d’un bête rectangle d’éponge très dur, suspendu à un fil. Le principe de la konjac est le même que pour le Beauty Blender : c’est une éponge à utiliser humidifiée, qui gonfle et prend facilement le double de son volume une fois imbibée d’eau. Mon Éponge Merveilleuse est de couleur verte, pas la couleur que je préfère mais comme elle est infusée d’aloe vera, cela va de soi.

Lady Green - Éponge Merveilleuse #2
Ici, l’Éponge Merveilleuse est sèche

À noter que l’aloe vera est réputée pour son fort pouvoir hydratant, adoucissant et cicatrisant. Le fait que l’éponge en soit imbibée aiderait à régénérer la peau et l’hydrater en profondeur. Personnellement, je n’ai pas vu l’effet de l’aloe vera sur ma peau.

L’UTILISATION

Tout bêtement, j’ai bien humidifié l’éponge et l’ai passée sur mon corps avec des mouvements circulaires pour activer la circulation sanguine, et éventuellement libérer les poils sous peau de leur entrave. Cependant, utilisée à nu ainsi, je la trouve un peu rêche pour la peau. Du coup, je la préfère combinée à un gel douche pour plus de confort. D’autant que comme annoncé par la marque, l’éponge fait énormément mousser le savon, ce qui rend son utilisation plus ludique ; quoique pas différente d’une expérience avec une fleur de douche.

Lady Green - Éponge Merveilleuse #3

Humidifiée, l’Éponge Merveilleuse double de volume

LES EFFETS SUR MA PEAU

Comme vous le savez peut-être déjà, m’exfolier le corps, ça m’emmerde copieusement ; surtout quand j’ai affaire à un gommage Yves Rocher inutile. Du coup, j’ai tendance à souvent zapper cette étape, d’où les poils sous peau (et parfois incarnés). Ainsi, j’ai veillé à bien insister sur les zones à problèmes avec cette éponge, en effectuant des mouvements circulaires pour deux raisons. Premièrement, pour débarrasser mon épiderme des cellules mortes : et y’a pas à dire, ça marche beaucoup mieux et c’est plus facile qu’avec un exfoliant. Et deuxièmement, afin d’essayer de déloger – sans vilaine marque – ces maudits poils. Si l’on est régulière (à raison de 2/3 fois par semaine, pas plus, afin de ne pas agresser la peau), les poils sous peau se délogent d’eux-mêmes et je n’ai pas à déplorer l’apparition de nouveaux venus. C’est donc un carton plein pour moi sur ce point. Je reste cependant sceptique concernant les vertus annoncées de l’aloe vera présente dans cette éponge, qui ne m’ont pas sauté aux yeux, et dont je n’attendais pas de miracles non plus.

BILAN

Sachant que j’utilisais cette Éponge Merveilleuse dans un but bien précis, j’ai bien évidemment été séduite. Je n’ai plus de poils sou speau à déplorer, ma repousse se fait sans encombres, je suis ravie. Maintenant, je trouve que la mention de la présence d’aloe vera et de ses bienfaits pour la peau est un poil exagérée, puisque les effets ne sont pas remarquables et encore moins notables. Cette Éponge Merveilleuse n’en reste pas moins une bonne découverte, au point où je souhaiterais désormais en acquérir une dédiée au visage.

Avez-vous déjà utilisé une éponge Konjac ? Qu’en pensez-vous ?

À très vite, 
Jade

Vous pouvez retrouver l’Éponge Merveilleuse de Lady Green au prix de 12,95 € sur le site de la marque.