Autant j’aime me maquiller, m’appliquer des masques, des crèmes ; autant je déteste me démaquiller. Je le fais parce que c’est plus confortable, une fois rentrée à la maison, d’être démaquillée ; mais surtout parce que je sais que ça fait du bien à ma peau. Pour autant, ça m’emmerde profondément donc je fais en sorte de l’expédier au plus vite. Et comme j’ai des tendances minimalistes, j’ai principalement recours à des eaux micellaires auxquelles j’ajoute, pour terminer le process, un tonique (l’Aqua Magnifica de Sanoflore, au passage). Sinon, je n’ai jamais testé les huiles démaquillantes (l’idée de devoir aller dans la salle de bain pour me démaquiller puis de galérer pendant dix minutes que le make-up se dissolve, ça m’emmerde prodigieusement), la Make Up Eraser, je l’ai bien vite abandonnée pour les mêmes raisons.
Bref, je suis une partisane de la flemme démaquillante. Sauf que je suis tombée à court de mon Skinactive Biphase Micellaire Tout-en-1 de Garnier, et qu’il était trop tard pour filer en acheter un autre chez Monop’. Résultat des courses, en fouillant dans mon bazar à produits, je suis tombée sur cette Mousse Démaquillante de Filorga, sur le banc d’essai depuis quelques jours désormais. Verdict ?

LE TOPO DE LA MARQUE

« Une mousse onctueuse démaquillante pour nettoyer la peau en douceur. Enrichie en acide hyaluronique, actif anti-âge et hydratant, cette mousse nettoie en douceur et démaquille parfaitement. Parfaitement nettoyée, votre peau est prête à recevoir votre soin anti-âge »

LE PACKAGING

La mousse, qui se présente dans le tube sous forme d’eau, est contenue dans un flacon transparent, surmonté d’une pompe. C’est elle qui, en subissant la pression du doigt, va transformer via action mécanique l’eau en mousse. Le packaging est plutôt bien pensé et élégant, sans être de folie non plus. On sent le côté « marque sérieuse & professionnelle », je trouve. Disons qu’il ne risque pas de faire tache sur une étagère de salle de bain (ce serait le comble pour un démaquillant hihi).

Filorga - Mousse Démaquillante #1

LA COMPOSITION

Mouaif. Comme il s’agit d’une mousse, il y a forcément la présence d’agents lavants qui sont…. les sulfates, bien sûr. Sachant que la marque précise sur le flacon et sur son site qu’il n’y a pas d’agents lavants agressifs dans la formule, je suis sceptique. Comme agent hydratant et anti-âge, on relève la présence d’acide hyaluronique. J’ai du mal à comprendre comment ce dernier peut faire effet quand il ne reste que quelques secondes sur la peau, étant donné que cette mousse doit être rincée. L’action ne peut pas être aussi fulgurante qu’on le laisse croire. En attendant moi, tout ce que je demande à cette mousse, c’est de me démaquiller presto, et surtout sans que j’aie à repasser derrière.

LE DÉMAQUILLAGE & LES RÉSULTATS

Autant dire que j’ai tâtonné, moi la novice en démaquillage de ce type. Bon gré mal gré, j’ai pschitté l’équivalent d’une pompe sur le dos de ma main, et me suis retrouvée face à une mousse très blanche, aérienne et aux alvéoles très fines. J’ai eu du mal à me convaincre de me mettre ça dans les yeux mais quand faut y aller… Au final, ça s’est bien passé. La mousse a immédiatement dissous mon mascara et mon liner du jour (le bareMinerals Flawless Definition™ Curl & Lengthen et le Tattoo Liner de Kat von D). Forcément, avec les sulfates, ils ne pouvaient pas faire de la résistance. Il m’a fallu tout de même deux pompes pour chaque œil afin de venir à bout de mon maquillage. Quand je l’ai testée avec le Better than Sex Waterproof de Too Faced, j’ai eu besoin de quatre pompes… par œil. Autant dire qu’à ce rythme, ce démaquillant ne va pas faire long feu, d’autant qu’en trois utilisations, j’étais déjà rendue au premier quart du flacon.

Filorga - Mousse Démaquillante #2

Après environ une minute de frottements, mes yeux étaient totalement dépourvus de traces de mascara et de liner. Évidemment, il faut un peu gratouiller les cils avec les ongles pour ôter les derniers résidus, mais sinon tout était parti. Alors attention, ça pique les yeux tout de même (merci les sulfates, hein), et c’est malgré tout assez agressif, je trouve. J’y suis allée le plus doucement du monde car des cils rendus rigides par le mascara, ça ne supporte pas trop d’être malmenés. Toujours est-il que, malgré la douceur employée, j’ai perdu un cil dans la bataille. Certes, c’est assez dérisoire, mais je suis bien plus bourrine avec mes cotons et mon biphasé de Garnier, et je ne perds jamais de cils. Donc je suis assez mécontente à ce sujet.

BILAN

C’est un bon démaquillant, dans le sens où les produits ne lui résistent pas, la peau n’est pas agressée après utilisation malgré la présence de sulfates. Je n’ai rien de particulier à reprocher à cette Mousse Démaquillante de Filorga. Elle fait bien son job, et plutôt rapidement, et elle laisse le visage doux et soyeux après utilisation. Mais je pense qu’avec deux pompes (voire quatre, en cas de make-up waterproof) pour chaque œil + ce qui est nécessaire pour le visage, le flacon de 150ml ne fera pas long feu. Aussi, la présence d’acide hyaluronique est assez illusoire, à mon sens. Non pas qu’elle ne soit pas présente, mais que son action doit être considérablement limitée par le fait que cette Mousse Démaquillante se rince, et ce avant même que l’acide hyaluronique ait pu avoir un quelconque effet sur les rides.

Avez-vous déjà testé cette Mousse Démaquillante ? Quel démaquillant utilisez-vous actuellement ?

À très vite, 
Jade

Vous pouvez retrouver la Mousse Démaquillante de Filorga au prix de 19,90 € sur le site de la marque