Je n’ai jamais beaucoup craqué pour du Chanel en terme de maquillage. Dans ma tête, la marque est encore connotée vieillotte, bien qu’elle fasse depuis quelques saisons des efforts de modernisation en s’adaptant aux dernières tendances. De ce fait, je n’ai jamais testé un seul rouge à lèvres, ni même un blush ou un mascara de la marque. Les seuls produits qui ont jusque-là trouvé grâce à mes yeux étaient les Illusion d’Ombre. Elles ont fait le buzz il y a environ quatre ans, n’étant ni plus ni moins que des ombres à paupières crème, comme le faisaient déjà Bourjois, Dior ou encore Maybelline. Néanmoins, c’est sur les Chanel que j’ai jeté mon dévolu. De quoi vous en faire une petite revue détaillée.

Chanel - Illusion d'Ombre #2.jpg

LE PACKAGING

On ne présente plus la marque de Coco, de son code graphique noir à son illustre monogramme en double C apposé sur le moindre produit estampillé Chanel. Je crois que c’est majoritairement ce qui m’a fait craquer pour ces Illusion d’Ombre, de prime abord.
Le fard est réservé dans un petit pot circulaire de verre très qualitatif, lequel étant surmonté d’un couvercle noir vinyle, gravé du double C. Plus simple mais classe, tu meurs.

Chanel - Illusion d'Ombre #4

Je regrette néanmoins que l’ombre à paupières ne soit pas recouverte d’un opercule la protégeant de l’air. Faites d’ailleurs bien attention à bien la refermer après utilisation, et surtout à ne pas laisser trop longtemps exposée à l’air libre, sinon elle deviendra sèche et compacte. Petit détail qui a son importance, l’Illusion d’Ombre est vendue avec son pinceau, petit et fin dont le couvercle s’emboîte au manche, pour l’agrandir et faciliter la prise en main. Chanel pense au moindre détail et c’est grandement appréciable.

Chanel - Illusion d'Ombre #7

LA TEXTURE & LES COULEURS

Il s’agit d’ombres à paupières crème, dont la texture est très mousseuse et aérienne. Elle me fait penser en tous points à celle des blushes Dream Mat Mousse de Maybelline, si vous vous en souvenez. Le genre de texture dans laquelle tu as irrémédiablement envie d’y plonger les doigts. D’ailleurs, l’application au doigt est celle que je préfère (mais on en parlera plus tard).  À noter que les Illusion d’Ombre sont qualifiées d’iridescentes, donc qu’elles sont toutes irisées voire pailletées. Amatrices du mat, passez votre chemin.

Chanel - Illusion d'Ombre #10

Je comptabilise cinq Illusion d’Ombre au compteur qui sont 82 Émerveillé, un champagne aux reflets rosés, sublime dans le coin interne et qui se suffit à lui-même sur la paupière ; 86 Ébloui, un marron cuivré qui est celui que j’aime le moins de ma collection ; 92 Diapason, un violet aux reflets rosés très lumineux ; 83 Illusoire (mon favori), un somptueux prune taupe rehaussé d’irisés argentés et enfin 85 Mirifique, un noir très pailleté moins pigmenté cependant, (on pourrait s’y méprendre avec un ciel étoilé), que j’adore utiliser en guise d’eyeliner.

Chanel - Illusion d'Ombre #14
De gauche à droite : Émerveillé, Ébloui, Diapason, Illusoire & Mirifique

Toutes en commun d’être extrêmement lumineuses – même les plus foncées – grâce à l’afflux d’irisés et de paillettes. Ce sont des ombres à paupières qui sont parfaites lorsque vous avez une soirée, que vous souhaitez illuminer votre regard ou lui apporter un soupçon de glamour, sans trop en faire ni avoir à manier trop de matières.

L’APPLICATION

Comme je le disais plus tôt, Chanel fournit avec les Illusion d’Ombre un petit pinceau fin, très plat, que l’on peut utiliser de façon biseautée pour tracer un trait façon liner, donc très pigmenté et concentré, sinon en aplat afin de déposer un halo diffus sur la paupière. Personnellement, je ne trouve pas ce pinceau très pratique, il est assez rêche sur la paupière, donc pas forcément agréable à utiliser. De ce fait, je me munis de mon doigt quand je souhaite un résultat diffus – c’est d’ailleurs un régal à l’application : le fard glisse et s’applique de manière uniforme sur la paupière – sinon du pinceau eyeliner 260 de Make Up For Ever pour esquisser un trait fin et précis. Pas de pinceau à fard pour une application diffuse, le doigt fait très bien le job, et petit détail qui a sa grande importance : il permet surtout de ne pas atténuer la luminosité des fards contrairement au pinceau. Je vous conseille d’ailleurs de ne pas trop étirer la matière mais plutôt de la tapoter, comme si vous aviez affaire à des pigments pressés.

Chanel - Illusion d'Ombre #12

Au moment de l’application, il faut être assez rapide quand il s’agit d’estomper les bords. La matière, une fois posée, se fige très rapidement et devient impossible à travailler. D’ailleurs, j’ai lu ci et là que les Illusion d’Ombre avaient une tenue à toute épreuve : je ne suis pas d’accord. Ayant appliqué les conseils parfois très avisés des blogueuses, je m’étais maquillée avec sans me soucier de poser une base au préalable. Résultat des courses : deux heures plus tard, tout avait migré dans les plis. Morale de l’histoire : toujours appliquer une base, même si l’on vous dit que « je vous assure, il n’y a pas besoin de base avec ces fards, ils ont une tenue fabuleuse » : pour ma part, c’est NON. Ceci dit, une fois que le fard est posé et immobile, il ne se fait absolument pas sentir, il n’apporte pas de sensation collante sur la paupière, contrairement aux Caviar Stick de Laura Mercier, par exemple.

BILAN

Ces ombres à paupières sont ultra pratique car elles se suffisent à elles-mêmes, sont faciles et rapides à travailler, et surtout elles ne virent pas sur la paupière au fil de la journée si vous avez appliqué une base. De même, je trouve qu’elles viennent illuminer sans pareil un make-up grâce à leurs multiples irisés. Même si vous choisissez d’adopter un maquillage mat, une petite touche dans le coin interne permettra d’éclairer le regard tout en subtilité. Les Illusion d’Ombre ne sont pas des indispensables car vous pouvez trouver d’aussi bons fards en GMS (les Bourjois sont conçus sur le même modèle, forcément puisqu’à l’époque les usines Chanel & Bourjois étaient jumelées, jusqu’à ce que Coty rachète Bourjois). Néanmoins, je ne regrette pas de les avoir dans ma collection, d’autant que les couleurs sont splendides et que la texture est à la fois surprenante et agréable à travailler. À voir si je ferai acquisition, dans les temps à venir, d’autres produits Chanel

Chanel - Illusion d'Ombre #6

Avez-vous déjà testé les Illusion d’Ombre de Chanel ? Quels produits de la marque me conseillez-vous ?

À très vite, 
Jade

Vous pouvez retrouver les Illusion d’Ombre de Chanel au prix de 32 € sur le site de la marque. Attention, certaines teintes que je possède étaient des éditions limitées !