Si j’adore le liner pour son effet net et très graphique, j’ai parfois envie d’un regard plus flouté, fumé. Pour autant, je n’ai ni le temps ni l’envie de me lancer dans un vrai smokey eye le matin (surtout que ça me semble un poil too much pour le bureau, mais bref). Je vous invite donc à découvrir step by step mon petit processus pour un regard charbonneux en 1 minute top chrono.

1- J’applique une base à paupières au préalable

Pour garantir une meilleure tenue au make-up, j’applique systématiquement la Primer Potion de Urban Decay (20,50 € sur le site de la marque), que j’utilise depuis quelques années déjà, sans lui faire d’infidélités. L’avantage, c’est qu’elle unifie la paupière tout en garantissant au maquillage une tenue irréprochable, et le tout sans assécher la peau fragile des paupières.

Regard fumé #14 - Urban Decay Primer Potion

2- Je m’arme d’un bon crayon khôl 

Mon khôl coup de cœur, c’est le 24/7 Glide-On Eye Pencil en teinte Perversion de Urban Decay (18,50 € sur le site de la marque). Il est super pigmenté (bien plus que la version classique, à mes yeux), assez gras si bien qu’il glisse littéralement sur la paupière. Sauf que, comme j’ai appliqué la Primer Potion au préalable, il se peut que le crayon bute contre la base, donc je passe légèrement la mine au-dessus de la flamme d’un briquet pour rendre le khôl plus malléable et liquide. Je trace un trait assez irrégulier et épais, en faisant bien attention à longer le plus possible les cils.

Regard fumé #10 - Urban Decay 247 Glide-On Eye Pencil

3- Je viens flouter le trait à l’aide d’un pinceau

L’arme fatale de ce smokey rapide, c’est le pinceau. Personnellement, j’ai un vieux Sephora à poils synthétiques hyper fermes (j’insiste vraiment sur ce point, le mien n’est plus en vente mais vous pouvez en retrouver un similaire ici). Ainsi, les poils ne se dispersent pas quand j’estompe le khôl, et ça me dessine un trait assez épais et flouté en un rien de temps. Selon l’envie du jour, je décide ensuite de l’allonger en une virgule ou non, plus ou moins courte. D’ailleurs, à cette étape, il y a des chances que le khôl s’effrite un peu sur les joues, donc faites en sorte de vous maquiller le teint après les yeux (je procède toujours ainsi d’ailleurs).

Regard fumé - Pinceau Sephora #1

4- Je comble les éventuels trous et intensifie le trait

Si jamais le tracé est trop irrégulier, je réapplique un peu de khôl, que j’estompe une nouvelle fois (oui, parce que si vous avez un trait flouté sur les 3/4 de la paupière, et du khôl brut sur le 1/4 restant, c’est vilain). Et surtout, étape importante, j’applique également du khôl sur la partie interne de la muqueuse supérieure, sous les cils du haut donc.
Comme le Perversion est trop gras et risque de transférer sur la muqueuse du bas, je prends le Fineliner de Marc Jacobs Beauty, en teinte Blacquer (20,95 € chez Sephora). C’est un crayon gel à la mine extra fine, très pigmenté, qui ne bouge plus une fois appliqué. L’alliance entre le khôl sur la paupière et celui sur la muqueuse permet d’intensifier le trait et de donner l’illusion d’une frange de cils plus fournie. 

Regard fumé - Marc Jacobs Fineliner #1.jpg

5- Je termine par une bonne couche de mascara

Comme le trait est assez épais et intense, il faut que je mette le paquet sur le mascara afin que mes cils se voient un minimum. D’autant plus que l’effet œil de biche sera renforcé par une frange de cils épaisse et définie. Je déteste d’ailleurs voir des meufs avec un trait de liner flagrant et des cils quasi inexistants. Du coup, je prends généralement le Better than Sex waterproof (dont je vous parlais ici) de Too Faced (23 € chez Sephora). Avec lui, je suis assurée d’une tenue jusqu’au bout de la nuit et de cils ultra recourbés et volumineux, qui ne seront pas effacés par le trait de khôl.

Rgard fumé #6

Voilà le résultat, avec seulement un crayon khôl et un pinceau, vous pouvez vous assurer d’un regard charbonneux en seulement une minute, sans avoir à galérer avec des fards ou à passer des heures à estomper. L’astuce réside vraiment dans le pinceau, qui doit être suffisamment ferme pour estomper rapidement le khôl. C’est un type de maquillage que j’affectionne beaucoup, qui change du traditionnel trait de liner franc et net le long des cils. Je trouve que cela donne une valeur ajoutée au regard, un côté mystérieux assez sexy.

Regard fumé #5

Regard fumé #1.jpg

À très vite, 
Jade