Fut un temps, pour apporter profondeur et définition à son visage, on ne se contentait que d’appliquer du blush. Si ce dernier n’a pas disparu de nos vanity, il a néanmoins un rôle beaucoup plus discret depuis la fameuse tendance du contouring (merci qui ? Merci Kim K !). Je ne sais pas si vous avez cédé au duo bronzer/highlighter mais, personnellement, je fais toujours de la résistance. Je trouve que cela fait trop maquillé et superficiel – même si l’on reste dans le discret – et surtout too much pour aller au bureau. Si vous bossez chez Sephora, dans la vente, l’animation, que sais-je, là je peux comprendre. Mais si vous passez vos journées dans un open-office où les 3/4 des filles sont en jean-baskets et peu, voire pas maquillées, ça fait un peu tache. Ainsi, je voulais, au travers de cet article, rendre hommage au blush et en particulier aux très célèbres best-sellers de Nars, le Orgasm et sa version paillettes ++, le Super Orgasm.

LE PACKAGING

Je pourrais aisément passer cette catégorie tant le packaging signature de Nars est culte. Vous connaissez sûrement toutes ces petits rectangles de gomme noire, sur lesquels est inscrit en blanc le nom de la marque. C’est ultra simpliste, très sobre mais surtout hyper reconnaissable. Quand je cherche ces blushes dans mon bazar à maquillage, je mets quasiment immédiatement la main dessus. J’apprécie notamment le fait que ces blushes aient une contenance importante. J’ai le Orgasm depuis trois ans et demi facile, et j’ai à peine atteint le pan !
Concernant cette gomme qui attrape toutes les poussières et traces de doigts, je sais que pas mal d’entre vous crisent. N’étant pas du tout maniaque, ça ne me dérange pas mais j’admets que quand Nars a sorti les rouges à lèvres Audacious, dont le tube est en métal mat, j’étais tout de même bien contente. Enfin un peu de changement ! Manque de pot, le packaging en gomme est loin d’avoir disparu (un jour, peut-être… Patience !).

LA COULEUR & LA TEXTURE

Orgasm et Super Orgasm sont tous deux des blushes poudre (ils existent néanmoins en version crème). Ils sont l’un comme l’autre très pigmentés. Orgasm est un rose pêche satiné qui contient de légers irisés dorés, il convient plutôt à une peau hâlée, ainsi je le préfère en été quand j’ai pris quelques couleurs. Je trouve qu’il sublime parfaitement le bronzage. Super Orgasm est son versant plus rose et plus clair, et surtout beaucoup plus pailleté (cette fois, les irisés sont argentés). Ainsi, j’ai tendance à le préférer en hiver car sa teinte est bien plus froide que la version classique. À mes yeux, les nuances froides du Super Orgasm rendraient un bronzage terne.

Nars - Orgasm & Super Orgasm #2
Orgasm / Super Orgasm (à la lumière naturelle)
Nars - Orgasm & Super Orgasm #3
Orgasm / Super Orgasm (avec flash)

L’APPLICATION & LE RENDU

Comme ces deux blushes sont très pigmentés, il ne suffit que de peu de matière pour donner un peu de couleur aux pommettes. Celle-ci se fond à merveille sur la peau, sans laisser d’effet de matière ou sans faire une tache rose quasiment indélébile. Personnellement, je tapote toujours mon pinceau (le 49 de la gamme pro de Sephora) avant de l’appliquer sur les joues, cela permet de mieux travailler la matière et d’ôter un éventuel surplus de paillettes dans le cas du Super Orgasm.

Nars - Orgasm & Super Orgasm swatches
À gauche : Orgasm & Super Orgasm (lumière naturelle) / À droite : Orgasm & Super Orgasm (flash)

Le rendu sur la peau est sublime, les deux blushes rehaussent le teint et apportent luminosité et bonne mine, exactement ce qu’on recherche lorsque l’on applique un blush. Si toutefois le rendu est trop pailleté à mon goût, je m’arme d’un pinceau propre et viens de nouveau estomper la matière, et la rendre plus diffuse.

BILAN

J’aime beaucoup ces deux blushes, le Orgasm a notamment été l’un de mes premiers achats make-up de luxe. Je m’en suis toutefois lassée au bout de deux ans d’utilisation. Forcément, ne pas en voir le bout en tout ce temps et s’être restreinte d’acheter d’autres blushes, ça laisse des séquelles. Ainsi, je les ai mis de côté pendant quelques temps au profit d’un fard à joues Too Faced, et y reviens progressivement. Je ne regrette pas mon achat pour autant, Orgasm et Super Orgasm étant à mes yeux des must-have make-up. Je serais bien tentée par d’autres références des blushes Nars, notamment par le Amour et le Exhibit A, dont la teinte rouge me fascine. Affaire à suivre !

Aimez-vous les blushes Nars ? Quel blush portez-vous au quotidien ?

À très vite, 
Jade

Vous pouvez retrouver les blushes Orgasm et Super Orgasm au prix de 32 € sur le site de Nars.