Je déclare ouverte la saison des rouges à lèvres aux couleurs peps. J’aime bien le bordeaux et le prune, mais j’aime encore plus les couleurs vitaminées, qui donnent bonne mine et qui rehaussent le teint. Et, pour le coup, le rouge à lèvres du mois n’a pas son pareil pour réveiller ma peau encore pâle. En cette fin mars, j’ai choisi de remettre en lumière l’un des fameux Ultra HD de Revlon qui avaient fait le buzz à leur sortie, en 2015. Je n’en possède qu’une teinte, Marigold, mais je l’aime énormément. Je la portais beaucoup à cette époque justement, et je l’ai redécouverte en fouillant dans mon bazar à rouges à lèvres. La revoici donc de nouveau sur mes lèvres, et quasiment sur le blog : c’est parti !

LE PACKAGING

C’est le gros point faible de cette gamme, à mon sens. Déjà, l’alliage de plexi transparent et du socle argenté, ça fait cheap au possible. Je sais qu’on est sur une marque de GMS mais certaines s’en sortent tellement mieux malgré leur étiquette de « marque de GMS », justement. De plus, le raisin dépasse systématiquement du tube, si bien qu’il faut faire attention à l’ouverture mais également à la fermeture du rouge à ne pas cogner le bâton contre le bouchon, au risque de salir ce dernier et d’abîmer le raisin. Enfin, au-delà du packaging, on sent la fragilité du socle lorsqu’on le tourne pour faire sortir le raisin : il émet un « clic » bizarre qui me fait redouter qu’il se décompose entre mes doigts. Bon, il ne lui est rien arrivé jusque-là, mais il n’en reste pas moins bien fragile. Promis, j’ai fini de grogner !

Revlon - Ultra HD Marigold #2

LA COULEUR & LE FINI

Marigold est un vrai rouge coquelicot, aux sous-tons orangés donc. Il est hyper intense et apporte de suite un coup d’éclat au teint. C’est simple, on ne voit plus que lui sur le visage. Il est la vraie star du make-up. Un petit coup de blush, du mascara et l’on est rayonnante. C’est vraiment le type de rouge que j’adore aux beaux jours. Autant en hiver, je préfère les rouges aux sous-tons bleutés ; autant au printemps-été, ce sont les rouges orangés qui ravissent mon cœur.
Le fini est, quant à lui, satiné. Ainsi, il n’a pas une tenue fantastique et surtout, il transfère absolument partout. Avec lui, ma tasse est constellée d’une magnifique trace de lèvres rouges, c’est absolument sexy.  Il ne marque pas les peaux mortes, et surtout il n’assèche pas les lèvres malgré sa pigmentation folle, ce qui est grandement appréciable.

Revlon - Ultra HD Marigold #3

L’APPLICATION & LA TENUE

Comme le raisin est tout arrondi et hyper fondant, c’est une catastrophe à appliquer à même le bâton. Du coup, je le pose systématiquement à l’aide d’un pinceau à lèvres. C’est un peu long et laborieux, mais au moins le contour est bien dessiné, et je ne dépasse pas de partout. Et surtout, je ne passe pas quinze plombes à tout rectifier et nettoyer derrière !
Pour la tenue, comme je l’ai dit plus haut, avec cette texture crémeuse, il ne tient pas longtemps sur les lèvres. Du coup, ce que j’aime bien faire pour en améliorer la tenue, c’est d’appliquer sous Marigold, la base à lèvres Lip Insurance de Too Faced. Elle matifie totalement le rouge et il tient pour de bon, jusqu’au repas du moins. Ceci dit attention, il transfère toujours malgré la base. L’avantage néanmoins, c’est que malgré cette texture crémeuse, Marigold ne se sent pas sur les lèvres, il se fait totalement oublier.

Revlon - Ultra HD Marigold #5

BILAN

Je suis bien contente de l’avoir ressorti mon petit Marigold ! Je n’en suis absolument pas lassée, et pourtant qu’est-ce que je l’ai porté ! J’aime beaucoup cette gamme, bien que je n’ai pas testé d’autres références. Je ne sais même pas si elle est encore vendue d’ailleurs, il faudrait que j’aille jeter un œil chez Monoprix. Ceci dit, j’ai hâte qu’il fasse encore plus beau afin de le porter encore plus souvent, et surtout avec un léger hâle : le résultat sera splendide !

Et vous, quel rouge à lèvres avez-vous le plus porté ce mois-ci ? Vous rappeliez-vous des Revlon Ultra HD ?

À très vite, 
Jade