Hello tout le monde,

Aujourd’hui, petit focus sur les huiles capillaires. Elles sont de plus en plus nombreuses sur le marché, surtout que l’on sait qu’elles font réellement du bien aux cheveux, à partir du moment où elles sont appliquées sur longueurs et pointes. Je trouve que cela va de soi, non ? Qui aurait à l’idée de s’appliquer de l’huile en racines ? Bon ok, les cheveux afro et crêpus y trouveront peut-être leur compte (Chéri, si tu passes par là, coucou).

Toujours est-il que pour les cheveux normaux, secs ou à tendance grasse, on va préférer les laisser sur les pointes, éventuellement les longueurs en évitant de trop remonter. Personnellement, j’applique toujours mon huile après le passage du lisseur, pas avant afin de ne pas griller la fibre. Cela permet de resserrer les écailles du cheveu et de leur apporter de la brillance supplémentaire, ce qui n’est jamais de refus.
Vous allez me dire en voyant ma sélection « Pourquoi tu n’utilises pas d’huile végétale pour tes cheveux ? », je vous vois venir d’ici. Tout simplement parce que je trouve les huiles végétales trop riches pour mes cheveux et elles ne permettent pas de finaliser un coiffage, à mon sens. Elles sont idéales dans le cas d’un bain d’huile à laisser poser des heures, si ce n’est toute la nuit. Mais dans mon cas, quand il s’agit d’hydrater mes pointes après le passage du sèche-cheveux et du lisseur, je les trouve trop huileuses, justement. Du moins pas assez sèches. D’où le fait que je me contente d’huiles capillaires, conçues spécialement pour hydrater les cheveux, suffisamment mais pas trop non plus. Voici donc ma sélection.

SCHWARZKOPF PROFESSIONAL – BC OIL MIRACLE à l’huile de figue de barbarie et kératine, environ 20 € chez les coiffeurs agréés.

schwarzkopf-professional-bc-oil-miracle-figue-de-barbarie

Il s’agit de l’une des premières huiles capillaires que j’ai testé. L’odeur de la figue est très présente mais cela ne me gêne absolument pas, je trouve ce parfum absolument divin et réconfortant. L’huile est dense, pas trop liquide et l’on sent lors de l’application qu’elle enveloppe totalement les cheveux. Je trouve qu’elle les protège bien, leur apporte beaucoup de brillance, sans parler de l’odeur délicieuse qu’ils dégagent. Cette dernière a d’ailleurs tendance à durer longtemps, ce qui n’est pas pour me déplaire. J’en suis à mon premier flacon, il en faut de très peu pour nourrir suffisamment les cheveux, et j’ai encore un deuxième qui m’attend. Ah, et elle est conçue pour protéger les cheveux de la chaleur donc elle peut s’appliquer sur cheveux humides ou essorés et supporter le choc du sèche-cheveux et du lisseur.

L’ORÉAL PROFESSIONNEL – MYTHIC OIL, environ 20 € chez les coiffeurs agréés.

Je suis désolée, je n’ai plus de flacon à portée de main pour illustrer l’article mais je suis sûre que vous voyez de quelle huile capillaire je parle. À l’époque où je l’ai testée, et re-testée, soit début 2015, les nouvelles versions en flacon de verre et dédiées à différents types de cheveux et/ou de besoins n’étaient pas encore sorties. J’avais donc la version « initiale », à l’odeur si addictive. Bon, comme quasiment tout produit capillaire issu de l’industrie L’Oréal, elle n’est pas dépourvue de silicones ce qui accentue son effet miraculeux, réparateur, en somme mythique. De ce fait, elle n’hydrate pas autant en profondeur que la Schwarzkopf dont je parlais ci-dessus. Néanmoins, elle fait son job quand il s’agit de finaliser le lissage et d’apporter de la brillance à la chevelure. Mon copain, qui se laissait pousser les cheveux à cette période, l’a fortement appréciée. Je crois même qu’il a contribué à vider le flacon en un temps record hihi. Bref, vous l’aurez compris, elle n’est pas parfaite mais pour l’usage que j’en fais, elle me convient plutôt bien. Je serais curieuse de tester l’une des nouvelles versions. J’hésite d’ailleurs entre la version pour cheveux épais et la « contrôle ».

SANOFLORE – HUILE DES DÉLICES, environ 15 € en parapharmacies

sanoflore-huile-des-delices-1
Bon ok, il s’agit initialement d’une huile pour le corps. Mais je ne vois pas pourquoi j’en priverais mes cheveux. Pour le coup, cette huile a la composition la plus clean des trois. Garantie sans silicones et enrichie en huile vierge d’Euphrosine, une plante médicinale, en huile d’olive et vitamine E, elle est sans conteste la plus nutritive des huiles de cette sélection. Seul bémol en revanche, pour l’odeur, pour laquelle j’ai un coup de cœur moindre. La texture est également plus fluide, ce qui incite à en utiliser avec parcimonie pour éviter d’en mettre trop sur les longueurs et de les rendre huileuses, trop imprégnées de produit. Je l’applique plutôt la veille d’un shampooing avant la nuit, pour nourrir mes longueurs et les rendre également plus réceptives au masque du lendemain.

Si je devais élire une seule favorite parmi ces trois huiles, ce serait sûrement la Schwarzkopf Pro qui réunit à la fois une composition propre ainsi qu’une odeur addictive, qui me fait chavirer et me donne envie d’en appliquer après chaque lissage.

Et vous, quelle est votre huile capillaire favorite ? Connaissiez-vous celles suscitées ?

À très vite,
Jade