Coucou les filles ! 

Je vous retrouve aujourd’hui avec une nouvelle #MardiMani. Trève d’O.P.I et d’Essie, ce mardi je vous parle de la marque Kure Bazaar, et du joli rouge peps que j’ai choisi de porter cette semaine : Vinyle.

kure-bazaar-vinyle-flacon

Pour celles qui n’ont jamais entendu parler de Kure Bazaar, il s’agit d’une marque de vernis à ongles, dits « green », formulés sans produits toxiques (le formaldéhyde ou bien le toluène, pour ne citer qu’eux) et conçus à base de pulpe de bois, maïs, pomme de terre et blé. La créatrice de la firme, nommée Kartika, a eu l’idée de ces laques à 85%  naturelles alors qu’elle était enceinte de son bébé, afin de pouvoir porter du vernis à ongles tout en évitant des composants potentiellement nocifs pour le bon développement de son fils in utero. Aussi, ces laques écolo ne sont pas testées sur les animaux, pour celles qui se sentent concernées par le sujet.

Pour cette semaine, j’ai jeté mon dévolu sur Vinyle, un beau rouge sanguin, très vif que j’adore sur mes ongles. Il apporte tout de suite un coup de peps à mes mains (ce qui n’est pas de refus au milieu de toute cette grisaille et ce froid de canard parisiens), et il attire définitivement le regard. De toutes les laques Kure Bazaar que je possède, je crois qu’il s’agit de ma favorite, la seconde étant Navy, un bleu marine profond. Vinyle est, à mes yeux, un rouge intemporel, qui féminise tout de suite l’allure et apporte une touche très glamour (et ce, même si vous êtes en jean / survêtement ou pyjama). Il s’agit d’ailleurs du type de rouge que j’aime, très éclatant et chatoyant (à tel point que je m’étais offert des Dr Martens de cette couleur à 16 ans hihi). Je pense qu’il pourrait être un vernis parfait pour la Saint Valentin qui approche à grands pas (Il serait d’ailleurs temps que je trouve le cadeau de mon mec).

kure-bazaar-vinyle-ongles-1

Au niveau du packaging, les vernis Kure Bazaar se présentent tous dans un flacon cubique, à l’image des Dior ou des Yves Saint Laurent. Comme ceux-ci, le gros bouchon blanc qui le surplombe s’ôte, pour laisser place à un autre plus petit, afin de faciliter la prise en main du pinceau. D’ailleurs, parlons du pinceau justement. Il est tout fiiiiiiiin. Tout minuscule. Genre il faut passer trois fois sur la surface de l’ongle pour le recouvrir entièrement. Et ça, ça me gave particulièrement : quelle perte de temps ! Heureusement, la texture est liquide. De ce fait, elle s’applique bien sur l’ongle et ne sèche pas trop rapidement : de quoi avoir le temps de travailler la matière.
Petit point positif, malgré cette finesse et ce bord rectangulaire qui m’effrayait car habituée au pinceau en forme de langue de chat d’Essie, je n’en ai pas foutu partout sur les cuticules et n’ai pas eu de difficultés à définir l’arrondi de la lunule. Comme quoi ! Pour autant, je préfère les pinceaux langue de chat. Donc, Kure Bazaar, si jamais vous passez par ici, changez le pinceau s’il vous plaît !

kure-bazaar-vinyle-flacon-pinceau

Ceci dit, la couleur est très belle et opaque en deux couches (prévoyez du temps devant vous tout de même, vu le pinceau riquiqui). Le vernis manque seulement un peu de brillance à mes yeux, mais cela reste un détail puisque j’applique systématiquement un top-coat ensuite. Pour ce qui est de la tenue, c’est là que j’ai été bluffée. Ces vernis tiennent facilement cinq jours sans s’écailler un chouïa, et avec du rouge, c’est rarissime. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est toujours cette couleur qui vire le plus vite sur mes ongles. Autant dire que je suis ravie !

kure-bazaar-vinyle-ongles-2

Aimez-vous cette laque ? Laquelle portez-vous cette semaine ?

À très vite,
Jade

Vous pouvez retrouver le vernis Vinyle de Kure Bazaar au prix de 16 € sur le site thenailkitchen.fr ou au Bon Marché.