Hello tout le monde,

Vous n’avez sûrement pas dû passer à côté de l’effervescence des lèvres siliconées sur Instagram et tout autre réseau social. On dit merci qui ? Merci Kylie Jenner, qui a (re)lancé la mode des lèvres pulpeuses, mais pas moins artificielles. Encore que, elle avait eu l’audace d’attribuer ce volume à un crayon et un rouge à lèvres M.A.C. Ils ont bon dos chez M.A.C : sublimer des lèvres, oui ils savent faire mais les faire tripler de volume uniquement grâce à du maquillage, il ne faut pas non plus prendre les gens pour des jambons. Toujours est-il que sa douille ne passant pas auprès de 3/4 des personnes un minimum avisées du monde entier, la petite Jenner s’est ravisée et a admis avoir fait des injections. Pourtant, le mal était fait. Plus rien d’autre ne comptait qu’avoir des lèvres pulpeuses.

Parce que oui, désormais, les 3/4 des blogueuses et youtubeuses étrangères ont des lèvres démesurément volumineuses. On ne peut plus y échapper, elles y sont toutes passées : Nicol Concilio, Huda Kattan, CC Clarke, et même Sananas… Plus personne n’a de lèvres à taille « humaine ». Ah si, nous, pauvres mortelles qui ne jouons visiblement pas dans la même cour. Et même si l’on ne cède pas aux injections dans la vie « normale », le complexe des lèvres fines se fait de plus en plus ressentir. Et pour cause, on note sur le marché l’accumulation de produits censés gonfler temporairement les lèvres. Cela part des simples gloss dits plumper, en passant par les traits de crayons qui dépassent la ligne naturelle des lèvres pour créer un simple effet d’optique aux trucs les plus farfelus, type des goulots de bouteille dans lesquels vous allez emprisonner vos lèvres. Résultat le sang vient s’y accumuler et fait gonfler les chairs. AU SECOURS. D’une, bonjour la douleur et les éventuelles ecchymoses. De deux, le résultat est souvent catastrophique. De trois, ça ne dure que cinq minutes (heureusement, si jamais c’est raté).

Non mais sérieusement, on ne peut pas nous laisser vivre cinq minutes ? On a déjà eu droit aux fesses de Kardashian, Amber Rose et autre Blac Chyna. Plus grosses, tu meurs. Ok, c’est bien joli d’avoir de jolies fesses rondes mais encore faut-il rester mesurée. Sérieusement, qui dans la vraie vie peut se targuer d’avoir de jolies fesses naturelles aussi bombées, presque à en faire perdre l’équilibre à celle qui les porte ? Ensuite, on a eu droit au fameux sourcil on fleek. Je ne dis pas que c’est mal d’avoir des sourcils épilés, dessinés etc. Au contraire. Mais si l’on n’a pas eu la chance d’avoir, de nature, des cils un minimum épais et avec une certaine forme, on est obligées pour rentrer dans la « norme » de les dessiner, de les remplir etc.
À croire que tout doit être parfait, bien dessiné, symétrique. Sauf que personne n’est parfait, personne n’est symétrique. Il est bien parfois d’avoir des points faibles, d’être naturelle aussi. De savoir s’aimer telle que l’on est, surtout. Parce qu’à trop ériger en modèles des filles qui ont recours à la chirurgie, à des artifices que tout le monde ne peut se permettre, on finit par ne plus savoir s’aimer, ne plus se « suffire ». Je connais plein de nanas qui ne supportent pas de se voir sans maquillage, de sortir sans make-up. Moi-même, j’ai eu une période où je ne pouvais pas envisager de sortir sans maquillage. Et je trouve ça dommage. Maintenant, vous allez me dire que la chirurgie peut faire du bien à celles qui ont des complexes. Oui, en effet. Sauf que quand on cède à la chirurgie pour se plier à un effet de mode, là je dis non. Cela occasionnera plus de regrets qu’autre chose quand ladite tendance sera passée de mode.

Que pensez-vous de ce phénomène des lèvres pulpeuses ?

À très vite,
Jade