Bonjour tout le monde !

On se retrouve aujourd’hui pour le premier papier cheveux du blog. Ce n’est pas le type d’articles que je préfère faire mais il faut de tout pour faire un monde, et je souhaitais vous partager mon expérience.

Pour vous faire un dessin, j’ai les cheveux longs, épais, bouclés, (dé)colorés (je fais des balayages blonds tous les six mois environ) et qui ont tendance à rapidement regraisser. Est-ce dû au fait que l’eau de Paris soit pleine de calcaire, ou est-ce parce que je me passe trop souvent la main dans les cheveux, je ne sais pas vraiment. Toujours est-il que j’en avais marre de me laver les cheveux tous les jours, et de devoir quotidiennement les sécher, les lisser, et prendre le risque qu’ils s’abîment encore plus que ce qu’ils ne devraient. Et comme de plus en plus de shampooings sans sulfates (qui sont des agents lavants agressifs pour la peau) arrivaient sur le marché, je me suis décidée à tenter le coup.

J’ai tout d’abord essayé un shampooing Matrix Biolage à la grenade, le Cleansing Conditioner, dédié aux cheveux bouclés. Contenu dans un gigantesque bidon à pompe de 500ml, le produit se présente sous la forme d’une crème dense, qu’il faut longuement masser sur le crâne en prêtant attention à n’oublier aucune zone. Comme ce produit ne contient pas de sulfates, il mousse très peu. Ce sont les mains qui font l’effort de laver. De ce fait, faire son shampooing se révèle assez fastidieux et long, sans compter le temps qu’il faut prendre pour bien rincer et éliminer tout résidu de produit de ses cheveux, au risque… qu’ils soient gras. Quant aux cheveux, ils étaient plutôt alourdis, pas du tout légers ni brillants, j’ai été déçue. Bref, l’essai porté sur quelques semaines ne fut pas vraiment concluant si bien que j’ai totalement délaissé ce shampooing.

Je suis ensuite passée à une marque récemment arrivée chez Monoprix, Natura Siberica, dont les produits sont conçus sans sulfates, sans silicones, sans parabènes ni produits d’origine animale ; du moins pour les shampooings. Je me suis donc penchée sur la base de shampooing neutre, dans le flacon blanc translucide. L’odeur est douce et fraîche et moins piquante que celle du Cleansing Conditioner. Pour le coup, ce shampooing enrichi d’huile de Sibérie et d’huile d’argouser sauvage de l’Altaï mousse beaucoup mieux que le précédent, grâce à la base moussante composée de réglisse, et se rince tout aussi facilement, ce qui rend son utilisation bien plus agréable. Faire mon shampooing n’était plus une corvée et mes cheveux se coiffaient et lissaient bien plus facilement. Sans compter leur brillance ! Ainsi, j’ai érigé le Natura Siberica au rang de shampooing de base, en alternant toutefois avec d’autres références sans sulfates quand je sens que mes cheveux se lassent de la formule.

BILAN – Après quasiment un an de shampooings sans sulfates, très franchement, je n’ai pas vu de grande grande amélioration. Mes cheveux regraissent toujours rapidement, même si je ne me les lave plus quotidiennement désormais. Je peux laisser passer un jour entre deux shampooings, ce qui est peu, mais toujours mieux que ce que je faisais avant. J’ai toujours néanmoins besoin d’un petit coup de shampooing sec parfois. Je me demande cependant si le facteur « regraissant » de mes cheveux n’est pas dû aux produits que j’utilise pour mes longueurs, entre le masque ou les soins thermo-lissants pleins de silicones, qui dégagent de la vapeur lors du séchage et du lissage. Ainsi, je suis assez mitigée pour l’instant concernant l’efficacité des formules dénuées de sulfates. Cependant, cela me dérange moins de les laver un jour sur deux quand je sais que les formules ne sont plus autant agressives que celles des shampooings bas de gamme.

Et vous, quels shampooings utilisez-vous ? Avez-vous succombé à la tendance du low poo ?

À très vite,
Jade

Vous pourrez retrouver le Cleansing Conditioner de Matrix chez les coiffeurs agréés pour environ 20 €, et le shampooing Natura Siberica chez Monoprix aux alentours de 8 €.