Hello tout le monde,

On se retrouve aujourd’hui pour un papier humeur, un papier blabla. En l’occurrence, le débat du jour porte sur les rouges à lèvres liquid matte : cette mode va-t-elle s’arrêter un jour ?

Je ne sais pas, vous, mais personnellement je commence à en avoir ras la casquette de cette « matte madness ». On ne voit plus que ça, depuis des années. Encore que, il y a environ trois ans, le mat n’était de sortie que l’hiver et plutôt dans des couleurs rouges, sinon roses. Je crois bien qu’à cette période, le rouge à lèvres qui était le plus porté était le Ruby Woo de M.A.C. Teinte que les petites jeunettes qui ne se maquillaient pas encore il y a trois ans, et qui raffolent désormais des Nyx Lingerie et autre Huda Beauty et Anastasia Beverly Hills, n’ont jamais dû entendre parler. Et pourtant, il y a trois ans de cela le Ruby Woo (et tant d’autres, je ne fais pas un focus sur celui-ci en particulier) était un vrai best-seller, que j’ai moi-même porté et adulé, et que je porte toujours à l’heure actuelle. Mais voilà, maintenant le mat, ce n’est plus une texture d’hiver, malgré son apparence velours, c’est du full-time. Adieu les lèvres glossy, adieu les rouges à lèvres crème. Le fini mat est porté aux nues, si bien que j’en viens à ne même plus le trouver beau. Alors que je l’ai moi-même porté durant plusieurs hivers successifs ! C’est dire à quel point je me renie.

marre-du-liquid-lipstick
Photos presse Too Faced / Huda Beauty / Anastasia Beverly Hills

Et comme si cette mode éternelle et sans fin du mat ne suffisait pas, voilà maintenant que les formules ont changé et que le mat est conçu à l’état liquide, désormais. Je trouve ça dommage. Vous allez peut-être me considérer comme une puriste un brin réac, allergique au progrès, mais je suis nostalgique de ces beaux raisins de rouges à lèvres, que l’on sortait tels des bijoux, et avec lesquels on esquissait ce geste sensuel de se maquiller les lèvres à l’aide de ces bâtons. Désormais, il n’est question que d’applicateur mousse, qui est soit « trop court », « trop fin » ou « trop dur » et j’en passe, de formules « trop liquides » ou « mousseuses ». Toutes les marques s’y sont mises ou presque. Et je ne parle pas seulement des marques estampillées « jeunes » comme Too Faced, Nyx ou encore Maybelline. Même des marques de luxe comme Chanel, Nars ou même Giorgio Armani ont pris le pli. Ne manquent plus que Dior, Lancôme et Urban Decay et le compte sera bon.

Tout cela pour dire que, le geste, le vrai et le rouge à lèvres, le vrai, ont été perdus en cours de route pour un effet de mode. Certes, ce dernier est révolutionnaire sur le plan de la technique mais mince, que je regrette l’époque où ces rouges à lèvres « classiques » étaient un objet de collection.

Je comprendrais que vous ne soyez pas d’accord avec mes propos et je vous invite vivement à réagir en commentaires. Suis-la seule à être lassée de cette folie des liquid matte lipstick ?

À très vite,
Jade