Coucou tout le monde !

On se retrouve aujourd’hui pour le premier papier vernis du blog, qui se verra rejoint chaque mardi par une nouvelle manucure. Et pour bien inaugurer ce rendez-vous hebdomadaire, on va commencer avec un O.P.I que j’adore mais que je ne porte que trop peu, j’ai nommé Give me Space.

Pour que vous vous situiez un peu mieux, il faut savoir que mes ongles sont rarement dénués de vernis. Autant je peux passer ma journée totalement démaquillée lorsque je ne travaille pas, autant il est très rare que mes ongles ne soient pas laqués. Sauf en cas d’extrême urgence, soit quand ils sont dans un état pitoyable et qu’ils ont besoin d’une bonne cure d’Hérôme. Je vous ferai d’ailleurs un petit papier au sujet de ce durcisseur magique.

Bref, revenons à nos moutons. Le vernis que je vais vous présenter aujourd’hui est issu de la collection Starlight, sortie à l’occasion des fêtes de fin d’année 2015. Je ne sais pas si vous parviendrez encore à le trouver à l’heure actuelle, mais je ne pouvais pas m’empêcher de vous présenter cette petite pépite.

opi-give-me-space-1

Comme vous pouvez le constater sur les photos, il s’agit d’un bleu roi, assez intense,  qui paraît simplement pailleté lorsqu’on le regarde dans son flacon. Cependant, une fois à la lumière du jour, il se dévoile totalement et met en lumière la multitude de micro-paillettes holographiques bleues dont il est constellé. Autant sous une lumière artificielle, il peut sembler n’être qu’un simple bleu métallique, autant en lumière naturelle, il se révèle absolument époustouflant. Et même s’il s’agit d’une couleur froide que j’ai du mal à associer aux fêtes de Noël, je n’ai aucun mal à le porter à cette période. Il est tellement beau, aussi ! Vous ne trouvez pas ?

opi-give-me-space-2

Pour ce qui est des couches à appliquer pour une opacité parfaite, il m’en a seulement fallu deux. Le pinceau O.P.I n’est pas mon favori, néanmoins. J’ai beau avoir une centaine de vernis de la marque et en appliquer très régulièrement, j’ai toujours un peu de mal à maîtriser le pinceau et à ne pas me mettre de laque sur les cuticules #teamdeuxmainsgauches. Enfin concernant la tenue, avec un top-coat béton (le Good to Go d’Essie, qui apporte une brillance inouïe), il tient facilement cinq jours, ce qui est la tenue habituelle d’un O.P.I sur mes ongles.

Et vous, qu’est-ce que vous pensez de ce joli O.P.I ?

À très vite,
Jade